L’Agence au Sénat et en région

Audition présidente

Cette semaine, la Délégation aux collectivités territoriales du Sénat a auditionné l’ANCT. L’Agence était ensuite attendue en Normandie et Auvergne-Rhône-Alpes pour échanger sur son mode d’intervention, ses services et premiers projets dans ces régions.

Au Sénat, le 25 juin, Caroline Cayeux, présidente de l’ANCT, est intervenue devant la Délégation aux collectivités territoriales et à la décentralisation. « La plus-value de l’Agence, c’est apporter des réponses précises, cousues main, pour s’adapter à la demande du territoire : la mobilisation de ressources humaines, financières, d’agences partenaires et la capacité de coordination de ressources disponibles dans la durée », a-t-elle exposé devant les parlementaires.

Les échanges ont porté, entre autres, sur les moyens de l’ANCT, la diversité de son offre d’ingénierie, le rôle de son délégué territorial, ainsi que sur l’organisation de l’accompagnement de projets dans les territoires. « L’ANCT doit simplifier la vie des élus. Elle doit répondre aux collectivités les plus vulnérables, qui ont le plus de problèmes et qui se privent de projets faute d’ingénierie ou à cause de la complexité des projets. L’Agence doit être un rempart contre ces difficultés et apporter une cohésion renforcée des territoires », a relevé Caroline Cayeux.

Vidéo de l'audition au sénat

Des projets concrets abordés par les sénateurs

Les sénateurs se sont également enquis du projet de cartographie des ressources en ingénierie, des pactes de cohésion territoriale et du soutien aux quartiers prioritaires dans le cadre du plan de relance. La délégation sénatoriale a aussi abordé la nouvelle génération des contrats de plan État-Région, en préparation, qui devra s’adapter pour inclure le soutien au système de soin, la relocalisation d’industries, l’accentuation de la lutte contre le changement climatique, notamment.

Les rapporteurs présenteront leurs conclusions le 2 juillet.

Reprise des réunions en région

« L’Agence nationale de la cohésion des territoires, pleinement opérationnelle, retourne sur le terrain pour renouer avec les services de l’État, les acteurs locaux et les élus et pour leur présenter les premières pistes d’accompagnement concrètes mises en œuvre par l’ANCT », indiquait, mi-juin, Yves Le Breton, son directeur général.

À Rouen, le 22 juin dernier, répondant aux questions des préfets - principalement sur les modalités de travail avec les élus locaux et l’articulation avec l’offre d’ingénierie des opérateurs et des collectivités -, il a explicité le mode de saisine et d’intervention de l’Agence.

À Lyon, le 24 juin, Yves Le Breton a également échangé sur les six premiers projets instruits par l’ANCT, comme le financement d’une aide à maîtrise d’ouvrage pour accompagner la commune de Modane dans son projet complexe d’ascenseur valléen pour sa revitalisation urbaine ou celui d’un chef de projet dans la commune du Teil, en vue du prochain déploiement du programme Petites Villes de demain.

L’Agence en pratique, c’est ici !

Prochains rendez-vous
_Les 29 et 30 juin, Yves Le Breton, directeur général, et Caroline Cayeux, présidente de l’ANCT, se rendront à Dijon, en Bourgogne Franche Comté.
_Le 2 juillet, Yves Le Breton se déplacera à nouveau en Bourgogne Franche Comté.
_Les 8 et 9 juillet, Yves Le Breton se rendra dans le Gers, en Occitanie.

Crédit photo : DR Sénat