L’ANCT : une agence sur les rails, appelée à monter en puissance

PHoto ministre J. Gourault et C. Cayeux

Le 14 janvier, Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, a présenté ses vœux aux services de l’ANCT, entourée de sa présidente, Caroline Cayeux, et son directeur général, Yves Le Breton.

Ouverte par Yves Le Breton, cette cérémonie s’est poursuivie, à distance, par l’intervention des directeurs délégués des directions de l’ANCT : Appui opérationnel et stratégique, Politique de la ville, Numérique et Territoires et ruralités. Ils ont dressé un rapide bilan de l’année 2020 –montrant toutes les capacités d’adaptation et de réaction de l’Agence pour épauler le Gouvernement, les associations et les élus lors du premier confinement–  et exprimé les orientations à venir.

Les ministres Joël Giraud, Nadia Hai et Cédric O ont transmis leurs vœux par vidéo. Ils ont souligné l’engagement des équipes de l’Agence auprès des territoires et de leurs acteurs pendant la crise Covid, mais aussi partagé les priorités 2021. 

Comment se dessine 2021 ?

« Malgré les vents contraires que nous avons dû subir, je suis fier de ce que nous avons pu accomplir ensemble en 2020. (…) L’ANCT, un an après sa naissance, est sur les rails, monte en puissance et est reconnue de la part des élus, du réseau déconcentré de l’État et de ses partenaires. »  

Yves Le Breton, directeur général

« Notre marché d’ingénierie est désormais effectif, mobilisable pour accompagner les élus locaux. Étape importante dans la vie de l’Agence, il complète notre expertise interne et les conventions signées avec nos partenaires. (…)

L’ANCT doit prendre toute sa place d’ensemblier des politiques publiques, aux côtés des préfets, nos délégués territoriaux. (…) Et notre accompagnement adapté des collectivités est appelé à monter en puissance, grâce à la notoriété croissante de l’Agence : nous mesurons déjà, depuis plusieurs semaines, une remontée importante de projets à soutenir. (…)

Au fond, c’est assez fondamental dans l’exercice de nos missions, souvenons-nous toujours que nous sommes au service des Français dans leur diversité, en jouant ce rôle d’amortisseur des fractures sociales et territoriales. »

Yves Le Breton, directeur de l'ANCT

« Malgré les difficultés nombreuses que nous avons dû affronter, alors que l’Agence venait à peine de naître, (…) pour chaque défi, nous avons été au rendez-vous. [Nous avons pu] forger ensemble, par toutes nos contributions, une agence au cœur du développement des territoires. »  

Caroline Cayeux, présidente

« (…) En 2021, nos programmes nationaux vont connaître un déploiement plus important encore. Nous pouvons d’ailleurs faire une mention toute particulière de Petites Villes de demain, premier programme 100 % ANCT ! (…) Le doublement du budget d’ingénierie va étoffer notre accompagnement sur-mesure, qui nous permet une aide unique et précieuse pour les citoyens. (…) L’implication majeure de l’Agence dans le plan de relance, par les programmes ou par exemple le pilotage des contrats de relance et de transition écologique, prouve une nouvelle fois notre positionnement précieux et stratégique entre l’État et les territoires. Nous sommes une véritable courroie de transmission, appelée à tourner de plus en plus vite. »

L’ANCT est le « bras armé » de l’État dans les territoires, aux services des collectivités et des porteurs de projets locaux. (…) Elle incarne la nouvelle donne territoriale [qui s’appuie] sur les solutions innovantes et volontaristes qui viennent largement des territoires et sur un État plus accompagnateur que prescripteur. »  

Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales

PHoto ministre J. Gourault

 

« Je salue l’engagement des équipes et du conseil d’administration [qui contribue à] redonner une perspective à l’aménagement du territoire, dans laquelle État et collectivités travaillent ensemble, assurance de la réussite. (…)

Pour 2021, l’appui en ingénierie est l’une des attentes les plus exprimées par les élus locaux, et nous avons le devoir [de la mettre] à la disposition des collectivités, avec un accès facile, car leurs besoins augmentent. (…)

Nous avons aussi devant nous le grand chantier de la refonte de la relation contractuelle avec les collectivités territoriales, les contrats de relance et de transition écologique, développés dans les prochains mois et qui concernent le bloc communal, très important. (…)

Redonner ses lettres de noblesse à l’aménagement du territoire, c’est aussi lutter contre les fractures territoriales et les assignations à résidence qui abîment notre pacte social. »

Visuel voeux et 1 an ANCT
© Arnaud Bouissou