« Les programmes de l’ANCT, instruments essentiels de la relance »

Caroline Cayeux

Caroline Cayeux est présidente de l’ANCT, mais aussi maire de Beauvais (60). Une position qui lui confère une large vision de la manière dont les collectivités et l’Etat travaillent ensemble pendant la crise du Covid19.

Comment interviennent les collectivités pour faire face aux difficultés que provoque la crise sanitaire actuelle ?

Les élus locaux, les maires, sont en première ligne. Ils sont aux côtés des agents municipaux, qui doivent continuer leurs missions mais être protégés de tout risque de contamination, des habitants naturellement, ainsi que des entreprises et commerces de leur ville.

Sur le terrain, ils sont extrêmement mobilisés pour trouver des solutions et faciliter le quotidien de leur population. Beaucoup d’entre eux ont mis en place des services de portage de courses à domicile pour les seniors ou d’accueil des enfants des soignants dans les écoles primaires, par exemple (voir les initiatives des Territoires engagés).   

Pour organiser ces services « de crise », les élus innovent et travaillent en concertation avec les services de l’Etat. D’ailleurs, les diverses associations d’élus ont des échanges réguliers avec le Gouvernement. Dès les premiers jours du confinement, elles ont notamment fait remonter leurs attentes sur l’élaboration des ordonnances qui assurent la continuité budgétaire, fiscale et financière des collectivités locales

en savoir plus

Maintenant, nous travaillons à l’approvisionnement en masques et à la préparation du déconfinement, à partir du 11 mai.

Justement, quel rôle aura à jouer l’ANCT, au sortir du confinement, pour aider les collectivités à relancer leurs projets ?

D’ores et déjà, l’Agence assure son activité et est en contact régulier avec les associations d’élus. J’ai moi-même régulièrement des réunions dématérialisées pour anticiper la sortie de crise et commencer à préparer la relance des projets et chantiers.

Les attentes des élus étaient nombreuses envers notre agence avant la crise ; elles le seront encore plus à l’issue... Cette crise met en lumière des fractures sociales, numériques, éducatives, sanitaires contre lesquelles il nous revient collectivement de lutter.

L’Agence aura un rôle fondamental à jouer. Les collectivités et leurs habitants vont avoir besoin de nous, et de l’expertise des collaborateurs de l’Agence, pour œuvrer à la cohésion des territoires, à un aménagement harmonieux du territoire. Les programmes de l’ANCT sont un levier pour y faire face et, j’en suis persuadée, un instrument essentiel de la relance. L’ANCT est aujourd’hui prête, en ordre de marche au service des territoires, des élus locaux et bien sûr de nos concitoyens.

Crédit photo : Anthony Voisin