Retour sur les temps forts de l’ANCT, en 2020

Calendrier avec des pages qui se tournent.

Créée au 1er janvier 2020, l’Agence nationale de la cohésion des territoires est née dans le contexte si particulier de la crise sanitaire. Mais, si 2020 fut difficile, elle s’est aussi avérée riche pour la première année d’existence de l’Agence. Nous vous proposons de parcourir ces douze mois de construction et d’engagement de l’ANCT.

Janvier

Tout juste créée, l’Agence marque son engagement dans l’égalité des chances pour les habitants des territoires fragiles. Elle accueille une promotion de collégiens d’un quartier prioritaire de Mantes-la-Jolie (78) en stage d’observation de 3e.

Reportage

Février

L’ANCT – impliquée dans les enjeux liés à la montagne, à la transition écologique et à l’Union européenne – pilote la présidence française de la Suera, la Stratégie macro-régionale alpine. Elle est aux côtés de trois régions et du ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales dans cette présidence qui se poursuit en 2021.

Six priorités pour la présidence française

Mars

Le 1er confinement entre en vigueur le 17. Dès lors, l’ANCT assure sa continuité de service. Pendant toute la crise, elle met en place des solutions d’accompagnement des associations de proximité, des usagers avec la plateforme Solidarité numérique, par exemple, et des collectivités…

Elle recense notamment les crédits européens disponibles pour l’achat de masques et pour soutenir les entreprises. Et les France Services, programme de services publics de proximité que pilote l’ANCT, s’organisent pour l’accueil du public.

Photo d'agent d'accueil dans une France Services

L’ANCT va naturellement être un acteur majeur pour que la relance concerne tous les territoires. (…) Elle peut mobiliser un vaste réseau d’acteurs pour apporter des réponses concrètes et rapides aux défis rencontrés dans les territoires. »,  

Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales

Des relations étroites avec les élus locaux et le Parlement

Dès sa création, l’ANCT a développé des relations et des échanges étroits avec les élus locaux, en particulier les maires, à travers les associations qui les représentent notamment. Elle a aussi des liens réguliers avec les parlementaires. Ceux-ci la sollicitent de plus en plus fréquemment sur le développement des programmes dans leurs territoires ou sur les moyens à mettre en œuvre sur des projets spécifiques. Et ils l’interrogent sur l’avancée de ses chantiers.

Ainsi, en 2020, Yves Le Breton, directeur général, a participé à neuf auditions à l’Assemblée nationale et autant au Sénat. De son côté, Caroline Cayeux, présidente, a été auditionnée une fois par les députés et trois fois par les sénateurs. Trois débats se sont déroulés dans les deux chambres, en séance publique, sur les actions de l’Agence depuis sa création, les territoires de montagne et le développement des espaces France Services.

L’ANCT  invite, par ailleurs, régulièrement les parlementaires à participer à des rencontres, afin de poursuivre les échanges sur ses programmes et ses actions.

Juin

Le conseil d’administration adopte la feuille de route de l’ANCT. Il approuve également les cinq conventions signées avec les partenaires privilégiés de l’ANCT.

Juillet

Les 1er et 2 juillet, Caroline Cayeux et Yves Le Breton font une visite de terrain en Bourgogne Franche-Comté. Elle est consacrée, notamment, au développement territorial engendré par le parc national de forêts, en Côte-d’Or.

Photo de groupe avec la présidente de l'ANCT dans le Gers.

Les 8 et 9 juillet, ils se rendent en Occitanie pour visiter des projets pilotés par l’ANCT, dans le Gers : le chantier d’une future France Services et des projets d’Action cœur de ville.

Sur le terrain
Dès que les contraintes sanitaires l’ont permis, la présidente et le directeur général de l’ANCT se sont rendus dans les territoires, à plusieurs reprises, comme en Normandie et en Auvergne-Rhône-Alpes.
« L’Agence, pleinement opérationnelle, retourne sur le terrain pour renouer avec les services de l’État, les acteurs locaux et les élus et pour leur présenter les premières pistes d’accompagnement concrètes mises en œuvre par l’ANCT », indiquait, mi-juin, Yves Le Breton.

Août

Pour l’ANCT, le numérique constitue un enjeu clé pour la ruralité. Pendant trois jours, elle va échanger avec les acteurs de la ruralité – élus, opérateurs, services de l’État, entreprises et associatifs… – lors du Smart Village-Ruralitic, à Aurillac (Cantal). Yves Le Breton interviendra lors de cette de 15e édition.

(Re)voir la visioconférence

Septembre

Le 3/09, le Premier ministre présente le plan France Relance pour soutenir la cohésion économique, sociale et territoriale face à la crise du Covid-19. Industrie, transition écologique, numérique, égalités des chances… : l’ANCT se mobilise pour favoriser la déclinaison des mesures dans les territoires.

Le 8/09, l’Agence organise la 3e rencontre nationale d’Action cœur de ville, son programme de revitalisation des villes moyennes. Plus de 500 participants, villes et partenaires se retrouvent à la Cité de l’architecture et du patrimoine, à Paris. Un vrai succès !

Reportage

Le 24/09, Caroline Cayeux inaugure le pôle commercial d’un quartier prioritaire, à Châlons-en-Champagne (51). Objectif de l’opération aidée par l’ANCT : favoriser le commerce et les services de proximité, soutenir la vie économique et participer à la qualité de vie des habitants !

Le 30/09, le conseil d’administration de l’Agence confirme son rôle et sa forte implication dans la relance territoriale, nécessaires durant les mois à venir.

Octobre

Le 1er/10, Jacqueline Gourault, ministre chargée de la Cohésion des territoires, Joël Giraud, chargé de la Ruralité, et Yves Le Breton lancent Petites Villes de demain, à Barentin (76). C’est le tout premier programme élaboré par l’Agence depuis sa création. Il vise à conforter le rôle structurant des communes de moins de 20 000 habitants, en milieu rural.

Groupe avec ministres MCT-RCT et directeur de l'ANCT

 

Le 13/10, Caroline Cayeux et Édouard Philippe, maire, lancent un programme d’investigations avec l’Incubateur des territoires de l’Agence. Le but : faire émerger des solutions, proposées par les agents de la ville du Havre et de sa métropole, pour résoudre des problèmes auxquels leurs services et leurs usagers sont confrontés.

L’Incubateur des territoires en vidéo

Le 19/10, l’ANCT crée, avec Sciences Po Executive Education et la Banque des Territoires, une Académie des territoires. Ses formations seront destinées aux élus locaux afin de mieux appréhender les grandes transitions territoriales. Les premières démarreront au printemps 2021.

Le 20/10, le Premier ministre conduit la rencontre État-Collectivités. Caroline Cayeux rappelle l’engagement de l’Agence dans le plan France Relance, en appui aux collectivités. Elle illustre aussi sa mission d’ingénierie sur-mesure, à travers son accompagnement de la ville de Béthune, après la fermeture de l’usine Bridgestone.

Le 21/10, l’Agence lance sa nouvelle collection éditoriale. Dans sa série « Comprendre », elle publie un ouvrage consacré à La Transition écologique comme moteur de la cohésion des territoires, agrémenté d’une vingtaine de cartes.

Les 22-23/10, l’ANCT participe à la rencontre des tiers-lieux, organisée à Roubaix (59). L’Agence favorise le développement de tiers-lieux, comme facteurs d’activité économique locale, de création culturelle et de lien social dans les territoires les plus fragiles.

Reportage

Novembre

Le 5/11, l’ANCT – qui anime le réseau des 291 délégués du préfet dans les quartiers prioritaires les plus en difficulté – organise un séminaire en visioconférence sur les priorités d’action face à la crise sanitaire et économique. Il se déroule en présence de Nadia Hai, ministre chargée de la Ville, et de François-Antoine Mariani, directeur général délégué Politique de la ville et adjoint au directeur général de l’ANCT.

Le 14/11, lors du 2e Comité interministériel aux ruralités (Cir), le Premier ministre annonce 5 milliards d’euros pour la relance dans les territoires ruraux, où l’ANCT agit fortement à travers ses programmes d’appui aux collectivités et l’Agenda rural.

Le 17/11, l’Agence participe au rendez-vous du Numérique en commun(s). À cette occasion, les ministres Jacqueline Gourault et Cédric O annoncent une enveloppe de 250 millions d’euros pour créer 4 000 postes de conseillers numériques.
L’Agence se voit confier le pilotage de cette filière de médiateurs numériques dans le cadre de son programme Société numérique.

Illustration points clés sur les 4 000 conseillers numériques.

Le 19/11, l’ANCT et le CNFPT organisent une visioconférence, destinée aux 320 formateurs de formateurs de leur plan national « Valeurs de la République et laïcité ». Nadia Hai, ministre chargée de la Ville, impulse de nouveaux objectifs : 40 000 formations par an et toucher de nouveaux publics.

Le 24/11, l’ANCT signe une convention avec l’Agence France locale, après les fédérations des agences d’urbanisme (Fnau) et des entreprises publiques locales (EPL). Ainsi, elle renforce ses partenariats pour mieux accompagner les collectivités.

Les 24-25-26/11, Yves Le Breton intervient au Salon des Maires 2020, 100 % digitalisés, en  visioconférence avec Jacqueline Gourault. L’Agence diffuse 7 vidéos thématiques sur ses programmes et son mode d’accompagnement des collectivités.

Les vidéos

Le 25/11, le conseil d’administration fait un point sur les projets accompagnés par l’ANCT, le budget 2021 et son rôle dans la mise en œuvre des mesures de France Relance dans les territoires.

Décembre

Le 3/12, une soixantaine de comités locaux de cohésion des territoires sont installés dans les départements. Yves Le Breton expose les missions de cette instance de gouvernance et de dialogue de l’Agence, au niveau local.

Le 8/12, l’ANCT lance les travaux de son tout nouveau Club de l’ingénierie, dont la vocation est de capitaliser et de structurer l’offre aux territoires. L’ingénierie irrigue les programmes de l’Agence, comme Action Cœur de Ville et Petites Villes de demain.

Le 15/12, la 3e assemblée générale des Territoires d’industrie – programme que pilote l’ANCT pour soutenir le tissu industriel dans les territoires – se tient en visioconférence. Près de 500 entreprises, collectivités et opérateurs y participent, en présence de Jacqueline Gourault, ministre chargée de la Cohésion des territoires, et d’Agnès Pannier-Runacher, ministre chargée de l’Industrie.

Logo du programme Territoires d'industrie sur une photo en fond

 

 
 
Crédits photos : iStock, H.-M. Duclos, J. Gainche, DR.