Un nouveau marché d’ingénierie pour accompagner les projets des collectivités

L'ANCT a publié le 20 mars dernier un appel à candidatures pour mobiliser des prestataires susceptibles d’accompagner les collectivités territoriales dans la définition, le montage et la mise en œuvre de leurs projets

L’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT) a publié le 20 mars dernier un appel à candidatures pour mobiliser des prestataires susceptibles d’accompagner les collectivités territoriales dans la définition, le montage et la mise en œuvre de leurs projets (depuis les  programmes nationaux d’appui territorialisés, aux projets particuliers, structurants et complexes).

Complémentaire à l’offre d’ingénierie locale existante et à celle des opérateurs partenaires (Anru, Anah, Cerema, Ademe, CDC), l’accord-cadre qui découlera de ce marché  s’inscrit dans une démarche globale de renforcement de l'expertise et de l’ingénierie au bénéfice des collectivités territoriales.

Afin de démultiplier ses capacités d’action, l’Agence a décidé de se doter d’un accord-cadre d’ingénierie couvrant des prestations très larges, de la réalisation de diagnostics territoriaux, aux démarches de concertation et à l’accompagnement au pilotage ou encore au cadrage des projets en passant par l’apport d’expertises thématiques.

Ce marché d’ingénierie ne sera activé qu’à titre subsidiaire, si et seulement si les ressources présentes localement ou celles des partenaires de l’Agence ne sont pas suffisantes ou disponibles pour accompagner les collectivités territoriales dans le montage et la mise en œuvre de leurs projets.

L’Agence a publié, à cet effet, un appel à candidatures ouvert à tout organisme contribuant à l’aménagement du territoire qui souhaiterait se positionner seul ou en groupement sur un ou plusieurs lots.

Les réponses sont attendues pour le 23 mai, date à compter de laquelle s’engagera une procédure de négociation avec les soumissionnaires (5 par lot).

Au terme de l’analyse des offres qui démarrera en juillet, l’Agence retiendra un attributaire pour chaque lot géographique et deux attributaires pour les lots nationaux (à l’exception du lot « Accompagnement au cadrage et au montage de projets/opérations » qui en comptera 3).

Ce marché, qui doit permettre d’activer toutes les expertises requises pour concrétiser les projets des collectivités à défaut de ressources en ingénierie disponibles localement, pourra donc être mobilisé à compter du dernier trimestre 2020.