Les délégués du préfet, des « interlocuteurs précieux » pour la politique de la ville

Ministre Nadia Hai et François-Antoine Mariani, directeur général délégué Politique de la ville ANCT

Venus d’horizons professionnels très divers, les 291 délégués du préfet représentent l’État dans les quartiers prioritaires les plus en difficulté. L’ANCT, qui anime ce réseau, a organisé un séminaire en visioconférence, le 5 novembre, en présence de Nadia Hai, ministre chargée de la Ville.

Dans les quartiers prioritaires, les délégués du préfet démontrent leur capacité d’initiative. À l’écoute des acteurs locaux, ils ont une fine connaissance du terrain. Ce sont des interlocuteurs précieux pour faire remonter les besoins des habitants, des associations et accompagner les élus. Leur mobilisation démontre l’engagement des services de l’État, qui savent que la cohésion sociale est une pierre angulaire de la politique de la ville. »  

Nadia Hai, ministre chargée de la Ville

Aux côtés de François-Antoine Mariani, directeur général délégué Politique de la ville et adjoint au directeur général de l’ANCT, et des équipes de l’Agence, la ministre Nadia Hai a ouvert la réunion en saluant la mobilisation des délégués du préfet auprès des acteurs et des habitants des quartiers prioritaires, en particulier dans le contexte actuel.

La ministre a souligné trois priorités d’action

  • Veiller à l’impact de la crise sanitaire sur les habitants des quartiers. Face à ses répercussions socio-économiques, « l’État est au rendez-vous de la solidarité nationale, et cela doit s’exprimer par des actions concrètes pour les habitants », a-t-elle souligné en citant les crédits débloqués pour l’emploi, les associations de proximité ou les entrepreneurs.
  • Préserver l’emploi. Par exemple, avec le renforcement des emplois francs ou la vingtaine de Cités de l’emploi déjà installées avec l’appui des délégués du préfet. Sans oublier les leviers du plan de relance : France Relance va soutenir les collectivités dans leurs projets qui créent de l’activité économique (agrandissement d’écoles, réhabilitation de logements…) et qui sont prêts à être lancés dans les deux ans,  a précisé Nadia Hai (lire communiqué de presse).
  • Favoriser la résilience des quartiers en accélérant l’amélioration du cadre de vie des habitants (renouvellement urbain, mixité sociale)…

Des valeurs et des expériences à partager

Capture écran montant des délégués du préfet qui suivent la visioconférence
Depuis toute la France, quelque 180 délégués du préfet connectés au séminaire ont pu poser leurs questions à Nadia Hai et à François-Antoine Mariani par chat.

La ministre a également évoqué l’enjeu de la reconquête républicaine et de « faire vivre les valeurs de la République et la laïcité », dont bon nombre de délégués sont des formateurs. Une formation, dispensée par l’ANCT et le CNFPT, que la ministre a proposé d’ouvrir aux élus et a accentuée, en la doublant : 40 000 personnes formées en 2021. « Les valeurs de la République doivent irriguer chaque association qui intervient dans les quartiers prioritaires », a rappelé Nadia Hai.

La ministre leur a également annoncé que le président de la République avait décidé de pérenniser le dispositif éducatif « Quartiers d’été » : près de 500 000 enfants et jeunes des quartiers de la politique de la ville en ont bénéficié, l’été dernier. Une réussite qui a impliqué la mobilisation des délégués du préfet et des équipes de l’ANCT, auprès des associations de proximité, des collectivités et des acteurs locaux, avant d’être reconduite aux récentes vacances d’automne.

Dans l’après-midi, les séquences d’information et des ateliers ont été proposées sur la transformation des pratiques professionnelles - notamment le partage d’expériences et la valorisation des actions via la nouvelle plateforme La Grande Equipe de la réussite républicaine - et les enjeux de l’inclusion numérique dans les quartiers populaires.

Zoom sur un métier de proximité

Infographie qui représente la typologie des délégués du préfet

Dans les quartiers prioritaires, les délégués du préfet sont en contact étroit avec les élus, les services publics, les associations, les bailleurs sociaux, les conseils citoyens et les habitants… Interlocuteurs des acteurs locaux qu’ils font travailler en réseau, ils sont le trait d’union entre l’État, le mouvement associatif et les partenaires pour coordonner l’action de l’État en matière de politique de la ville.

Service public de l’emploi, éducation à la citoyenneté, lutte contre le décrochage scolaire, insertion économique…: avec une approche très transversale de leurs missions, ils sont un pivot clé, des facilitateurs, pour faire avancer et faire aboutir des projets concrets.

Annuaire des délégués 

Crédits photos : DR ANCT, S. Colato et S. Hervy/Communication ANCT

Découvrir le rôle du délégué du préfet