Massif central : la Grande Traversée accessible en fauteuil tout terrain

Localisation

  • Occitanie

Lorem Ipsum

Sentier de terre sur lequel passe une femme en VTT fauteuil à 4 roues, accompagnée de 2 hommes en VTT classiques, derrière elle.

L’ANCT a soutenu le projet d’une éducatrice sportive paraplégique : traverser le massif central en fauteuil tout terrain à assistance électrique. Un défi relevé de mai à juin 2022 sur près de 1 400 km…

Le projet

Cathy Hédieux est une éducatrice sportive qui aime les défis. Paraplégique depuis 1998, elle a parcouru les 1 380 km de la Grande Traversée du Massif central (GTMC) en VTT, de la mi-mai à la mi-juin 2022. Le projet de Cathy Hédieux ? Rendre accessible la Grande Traversée du Massif central en fauteuil.

Ce parcours l’a menée d’Avallon, en Bourgogne, aux plages du Cap d’Adge, en Occitanie. L’éducatrice l’a effectué en FTTAE, un fauteuil tout terrain à assistance électrique. Et, sur le plan sportif, le projet de Cathy Hédieux constitue une véritable performance, l’itinéraire traversant des terrains naturels très divers, des dénivelés, des dévers…

L’État a financé son aventure dans le cadre du Contrat de plan interrégional du Massif central. En effet, il a soutenu la mise en tourisme de la GTMC sur trois ans (72 345 € du Fonds national d’aménagement et de développement du territoire), à travers un partenariat financier associant les régions Bourgogne-Franche Comté, Auvergne-Rhône-Alpes et Occitanie, et le Fonds européen de développement régional (Feder) pour le Massif central.

Découvrir la GTMC

Le retour d’expérience de Cathy Hédieux sera transmis aux territoires traversés ainsi qu’à l’association des parcs naturels du Massif central (Ipamac), qui anime la GTMC. L’enjeu est d’inciter les différents partenaires à apporter, sur leur tronçon respectif, les améliorations nécessaires à l’accessibilité du parcours.

Trois objectifs

  • Conduire d’une expérimentation pour rendre le parcours de la GTMC accessible aux FTTAE : inventaire des passages difficiles, des aménagements à réaliser, des contournements nécessaires, etc.
  • Recenser des hébergements pouvant accueillir les personnes en situation de handicap avec le matériel dédié tout le long du parcours ;
  • Tester le fauteuil tout terrain à assistance électrique Quadrix en conditions réelles (points de faiblesse, amélioration à apporter…)

L’ANCT aux côtés de l’éducatrice

Paul-Henry Dupuy, commissaire de massif à l’ANCT et commissaire à l’aménagement, au développement et à la protection du Massif central, a accompagné Cathy Hédieux sur une partie du parcours.

Durant une trentaine de kilomètres sur le plateau du Larzac, il a ainsi pu s’imprégner du projet. Paul-Henry Dupuy a témoigné du soutien de l’Agence nationale de la cohésion des territoires à cette démarche qui ouvre des perspectives pour adapter progressivement l’offre d’activités de nature aux personnes en situation de handicap.