Petites villes de demain

Territoire

Petites villes

Thématique

Attractivité et dynamisme territorial
Petites villes de demain

Petites villes de demain consiste à apporter aux villes les moyens, les outils, les connaissances, les partenaires… nécessaires à la définition et à la mise en œuvre d’un projet de revitalisation personnalisé

Objectifs 

Annoncé par le Premier ministre le 19 septembre 2019 lors du congrès annuel de l’association des petites villes de France et mesure phare de l’Agenda rural du Gouvernement, le programme Petites villes de demain va être déployé dans le courant de l’année 2020.

Via ce programme, le gouvernement entend combattre les dynamiques négatives, renforcer les fonctions des petites villes et centres-bourgs, afin de conforter leur rôle éminent au service du rééquilibrage territorial et des transitions écologiques et démographiques.

Petites Villes de Demain s’inscrit ainsi dans le prolongement des actions engagées par l’Etat et les collectivités depuis plusieurs années (expérimentation centres-bourgs, programmes Action Cœur de Ville et Territoires d’Industrie), pour accompagner les dynamiques locales et relancer au travers de programmes d’appui nationaux une politique ambitieuse d’aménagement du territoire.

À travers une pluralité de moyens d’accompagnement, le programme vise à donner les clés aux élus locaux pour considérer leur projet de territoire, dans toute sa globalité et sa complexité. Petites Villes de Demain est un programme « cousu-main » qui reconnait à chaque territoire ses enjeux propres, ajuste à chaque projet les moyens mobilisables et mise sur l’implication citoyenne et l’innovation.

Petites Villes de Demain est également un programme intégrateur, son ambition est d’intervenir en complémentarité des dispositifs de soutien aux petites centralités portées par les collectivités. A cette fin, il s’agit de mettre à leur disposition une offre consolidée de services, d’outils et de financements, résultant d’une articulation entre le dispositif national et les dynamiques locales. Le programme Petites Villes de Demain a vocation à être enrichi dans les territoires volontaires, en partenariat avec les conseils régionaux et conseils départementaux. 

La définition de ce programme repose sur trois grands principes :

  • Il est partenarial puisqu’il associe, aux côtés de l’Etat et de ses opérateurs des partenaires comme la Banque des Territoires mais aussi de nombreux autres partenaires publics et associatifs. L’intérêt de ces partenaires est d’augmenter les moyens mis à disposition des collectivités et de faciliter leur mobilisation sur le terrain, grâce à l’engagement des têtes de réseaux nationales.
  • Il est co-construit avec tous les acteurs. Les collectivités régionales et départementales sont invitées à définir avec les services de l’Etat le périmètre des villes à accompagner dans le cadre du programme et à développer une offre territoriale concertée.
  • Il est différencié puisque l’offre de service nationale proposée aux collectivités sera enrichie en fonction des initiatives existantes et des partenariats qui seront noués localement. Là où les dispositifs existent déjà, ils seront articulés avec l’offre nationale. Là où ils n’existent pas encore, un accord sera recherché sur le périmètre et les modalités d’intervention les plus pertinentes localement.

Territoires ciblés

Ce programme s’adresse aux communes de moins de 20 000 habitants qui exercent des fonctions de centralités et présentent des signes de fragilité, et poursuit l’objectif pour conforter leur rôle structurant, renforcer le maillage du territoire, et leur permettre de faire face aux enjeux démographiques, économiques, ou sociaux actuels et à venir.

800 à 1000 communes, partout en France, seront ainsi accompagnées dans le cadre du programme Petites villes demain qui sera le premier programme déployé directement par l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT).

Offre de services 

Le programme vise à donner aux élus des communes retenues pour bénéficier du programme les moyens de concrétiser leurs projets de revitalisation.

Il traduit la volonté du Gouvernement de donner à ces territoires la capacité de définir et de mettre en œuvre leur projet de territoire, de simplifier l’accès aux aides de toute nature, et de favoriser l’échange d’expérience, le partage de bonnes pratiques et l’innovation de l’ensemble des parties prenantes du projet local de revitalisation.

Pour cela, il offre un cadre de travail collaboratif permettant la valorisation de l’appui de chaque partenaire.

Partenaires 

Le Gouvernement fait le choix d’un dispositif très largement déconcentré et construit en lien étroit avec les acteurs locaux et nationaux intéressés.

Ce programme d’appui est élaboré en partenariat avec les collectivités territoriales, la Banque des Territoires, l’ANAH, les chambres consulaires, et de nombreux autres partenaires publics, associatifs et privés qu’ils soient déjà signataires ou non de la lettre d’engagement de contribuer au programme.

Les premiers signataires de la lettre d’engagement sont les suivants :

  • Association des petites villes de France
  • Association Sites et Cités remarquables de France
  • Association Petites Cités de Caractère de France
  • Cerema
  • Mutualité Sociale Agricole
  • Fédération nationale des Conseils d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement
  • Fédération nationale des agences d’urbanisme
  • Fédération des Parcs Naturels Régionaux de France
  • CCI France
  • CMA France
  • Assemblée permanente des Chambres d’agriculture
  • Initiative France