L’ANCT renforce ses partenariats pour mieux accompagner les collectivités

Photo de deux mains de personnes différentes montrant des éléments d'un plan technique déroulé devant elles, sur une table

Outre ses cinq partenaires « naturels », l’ANCT n’a de cesse d’élargir ces conventions avec les acteurs de l’ingénierie, comme l’Agence France locale, la Fnau ou la fédération des EPL. Concrètement, quelles compétences et expertises apporte chacun de ces acteurs ?

L’Agence nationale de la cohésion des territoires joue un rôle de recensement, de diffusion et de coordination de l’appui en ingénierie aux collectivités territoriales. Pour étoffer les expertises mises à leur disposition, elle n’a de cesse d’élargir ses partenariats. Elle forme ainsi tout un écosystème de l’ingénierie de projet, composé d’acteurs publics mais aussi privés, dont les offres sont complémentaires.

Avant la signature de la convention avec l’Agence France locale, le 24 novembre, l’Agence avait signé deux autres conventions, en octobre dernier, avec la Fédération nationale des agences d’urbanisme (Fnau) et la Fédération des élus des entreprises publiques locales (FedEpl).

D’autres conventions sont en préparation avec les conseils d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement (CAUE), les agences techniques départementales, les centres de formation professionnelle de l’Afpa ou, encore, la Mission d’appui au financement des infrastructures (Fin-Infra) du ministère de l’Économie.

Concrètement, quelles compétences et expertises apporte chacun de ces acteurs ?

Le groupe Agence France locale

Sa mission est de faciliter l’accès au financement des collectivités territoriales, quels que soient leur taille et leur type. L’AFL est un  établissement de crédit dédié au financement de leurs investissements.

Point clé du partenariat :

La Fédération nationale des agences d’urbanisme (Fnau)

Elle rassemble les 50 agences d’urbanisme, en France.

Points clés du partenariat :

  • appui aux projets de territoires soutenus par l’ANCT ;
  • participation aux comités locaux de cohésion territoriale, mis en place par les préfets de département ;
  • possibilité pour les collectivités de bénéficier d’un appui pour financer l’ingénierie des agences d’urbanisme sur proposition du délégué territorial de l’ANCT ;
  • contribution à la production et à la diffusion de connaissance sur les dynamiques des territoires ;
  • appui à la diffusion auprès des agences des politiques publiques portées par l’ANCT, recherche et développement sur l’ingénierie territoriale, organisation d’évènements.

La fédération des élus des entreprises publiques locales (FedEpl)

Elle rassemble 11 000 élus qui recourent à des sociétés d’économie mixte, des sociétés publiques locales et des SemOp (pour les opérations uniques). Elle représente 1 332 sociétés, dont 105 ultra-marines, qui œuvrent à l’aménagement du territoire et aux services publics locaux.

Points clés du partenariat :

  • apport en ingénierie (études pré-opérationnelles, maîtrise d’ouvrage de projets immobiliers, portage foncier…) auprès des délégués territoriaux de l’ANCT et des collectivités concernées par les programmes d’appui territorialisés ou l’accompagnement des projets sur mesure ;
  • participation aux comités locaux de cohésion territoriale ;
  • partage d’expertises métiers et techniques, pilotage conjoint d’études thématiques ou sur des démarches innovantes.

À savoir

Lors de la création de l’Agence nationale de la cohésion des territoires , la loi du 22 juillet 2019 a désigné cinq opérateurs partenaires de l’ANCT : Anru, Anah, Ademe, Banque des Territoires et Cerema. Chaque mois, ils se réunissent au sein du comité national de coordination pour suivre les programmes et chantiers communs, menés dans les territoires.

Un Club de l’ingénierie verra le jour, le 8 décembre prochain. Animé par l’ANCT, il constituera un lieu d’échanges, d’information et de partage des bonnes pratiques autour des besoins des territoires et de la structuration des réponses à ces besoins.

DR iStock