Territoires d’industrie, « un catalyseur de la relance »

Logo du programme Territoires d'industrie : coq bleu

La 3e assemblée générale des Territoires d’industrie s’est déroulée, le 15 décembre dernier. L’occasion de dresser le bilan de ce programme de reconquête industrielle, mais aussi de relever ses atouts pour aider les entreprises à innover et à faire face à la crise actuelle.

La crise du Covid-19 perturbe l’élan de l’industrie française, mais sa force réside dans les territoires. La reconquête industrielle est une priorité partagée par l’État et les collectivités. Territoires d’industrie nous a donné un temps d’avance. Le plan France Relance doit accélérer cette dynamique. Les Territoires d’industrie sont un catalyseur de la relance. »  

Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales

Un rendez-vous annuel

L’assemblée générale a été organisée par l’ANCT, l’AdCF et Régions de France, les copilotes du programme Territoires d’industrie, le 15 décembre dernier.

Ce rendez-vous annuel a permis aux ministres, aux représentants des collectivités territoriales – les 500 intercommunalités impliquées et les Régions – et aux industriels de conforter leur accord sur un fait devenu, aujourd’hui, évident : la nécessaire mobilisation de tous en faveur d’une reconquête industrielle et du « made in France ».

Capture écran de la visioconférecne avec les 2 ministres, Economie et Cohésion des territoires.
Capture des écrans de différents intervenants de la visioconférence
Quelque 500 entreprises, collectivités et opérateurs ont participé à la visioconférence, et une dizaine d’acteurs ont relaté leurs expériences de terrain.

La crise sanitaire a accentué l’importance de cette démarche novatrice, engagée depuis 2018 dans 148 Territoires d’industrie, afin de renforcer le développement économique des territoires en donnant une nouvelle impulsion à leurs savoir-faire industriels.

Carte de France des 148 Territoires d'industrie acvec des chiffres de bilan

 

En savoir plus sur le programme 

Les leviers de la relance

Pour préparer l’avenir, Jacqueline Gourault a souligné que l’investissement public et privé est indispensable. Elle a donné en exemple le Fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires. Doté de 400 millions d’euros d’ici 2022, il vise à financer les projets industriels (créations et extensions de sites, modernisation, nouveaux équipements, etc.)

Agnès Pannier-Runacher, ministre chargée de l’Industrie, a indiqué que Territoires d’industrie va accroître son soutien aux projets coopératifs qui rassemblent plusieurs entreprises, en 2021, car « ce sont des projets importants en terme de création de valeur ».

Rappelant que 35 Md€ du plan de relance sont dédiés à l’industrie, elle a souligné que « l’argent qui vient des subventions publiques doit d’abord bénéficier à l’industrie française ». Dans le contexte de crise actuel. Et la ministre a appelé de ses vœux « une solidarité entre les grandes et petites entreprises car il faut se serrer les coudes pour construire l’industrie du futur ».

Une boîte à outils pour les projets des industriels et des territoires

Vue en contre-plongée d'un atelier de faricaiton de pylônes électriques avec un ouvrier à son établit

 

Guillaume Basset, directeur du programme à l’ANCT, a rappelé aux participants que les Territoires d’industrie bénéficient d’outils pour accompagner leurs projets. Il a exposé quelques dispositifs comme :

  • le nouvel appel à propositions « Sites industriels clés en main » (jusqu’au 31 mars 2021) ;
  • l’investissement dans les compétences, avec l’appel à manifestation d’intérêt « Transitions collectives » (jusqu’au 21 décembre 2020) et celui consacré à la formation « Au Cœur des territoires » avec le Cnam ;
  • le fonds de revitalisation des friches industrielles, avec l’appel à projets « Sites pollués » de l’Ademe…

 Détails dans le dossier de presse

 

Ce qu’ils en disent…

Dès son origine, Territoires d’industrie s’est montrée innovant pour accélérer les grands projets, modifier l’image de l’industrie et attirer de nouveaux talents. Avec la crise, il permet aussi de travailler sur la transformation et la préparation de notre industrie pour l’après. »  

Annabel André, présidente de la commission économie de Régions de France

Cette assemblée générale est un bon signe pour montrer la mobilisation de tous les territoires en faveur d’une industrie forte dans notre pays. Au-delà du plan de relance, Territoires d’industrie s’inscrit dans la durée et une vision à long terme du développement économique des territoires. »  

Sébastien Martin, président de l’AdCF-Intercommunalités de France

Territoires d’industrie a remporté certains succès sur des enjeux industriels et de décentralisation [de l’action publique]. Les Régions et l’État travaillent main dans la main dans une perspective de relance de l’économie. Maintenant, il faut aussi faire découvrir les métiers et les activités des industries pour en changer l’image. Ce sont des lieux d’avenir où les jeunes peuvent faire carrière. »  

Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté

Crédit photo : N. Kharbache/communication ANCT

Compte-rendu

Programme lié