250 M€ pour faciliter le numérique du quotidien

Visue de l'événeent Nec 2020

Le rendez-vous national 2020 du Numérique en commun(s) s’est déroulé le 17 novembre dernier. À cette occasion, les ministres Jacqueline Gourault et Cédric O ont annoncé une enveloppe de 250 millions d’euros pour la création de 4 000 postes de conseillers numériques, notamment. Un appel à manifestation d’intérêt est lancé pour les collectivités qui souhaitent en recruter, et l’ANCT leur propose deux webconférences pour se familiariser avec ce nouveau dispositif.

Le rendez-vous national 2020 du Numérique en commun(s) s’est déroulé, en visioconférence et en plateau, depuis Lyon, le 17 novembre dernier. Quelque 2 500 participants se sont connectés pour suivre la matinée, et ils ont pu échanger, par chat, avec les intervenants.

Élus, associations, médiateurs, porteurs de projets, chercheurs, entrepreneurs et opérateurs de l’État qui veulent « construire un numérique inclusif, éthique et durable » ont partagé leurs expériences. Un événement marquant pour cette communauté, à laquelle Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, et Cédric O, secrétaire d’État chargé de la Transition numérique, ont annoncé des mesures importantes.

Vignette annonçant 3 mesures pour l'inclusion numérique

Télétravail, e-commerce, télémédécine, démarches en ligne, formation à distance ou simples échanges virtuels avec ses proches : « Le numérique peut participer à une meilleure qualité de vie en permettant de vivre et de travailler partout, notamment dans les campagnes, ce qui contribue à réduire les fractures territoriales. C’est un outil qui influe sur nos modes de vie »,  a relevé Jacqueline Gourault. Mais, pour accéder à l’usage du numérique, deux conditions sont nécessaires : déployer des infrastructures qui couvrent le territoire et être familier avec l’usage de cet outil.

Le premier point est bien avancé, et le Gouvernement a annoncé 240 millions d’euros supplémentaires (lire notre article) pour « généraliser plus rapidement la fibre, notamment dans les 21 départements ruraux en retard », a indiqué la ministre.

Trois autres piliers clés ne doivent pas être négligés : les usages, les lieux d’accès (écoles, bibliothèques, maisons France services, tiers-lieux…) et, surtout, l’accompagnement au numérique.

« On l’a vu lors du premier confinement : toute une partie de la population ne peut pas, ne sait pas se servir correctement du numérique. Et cela concerne toutes les générations ! Les jeunes aussi, car il ne s’agit pas seulement d’être à l’aise sur son smartphone pour réussir à faire des démarches en ligne, faire un CV, s’inscrire à l’université ou dans un centre d’apprentissage… », s’alerte Jacqueline Gourault.

Création de 4 000 postes de médiateurs

Face à ces besoins, 250 millions d’euros du plan de relance, avec l’appui des fonds européens, vont être dédiés à l’inclusion numérique. Ainsi, a précisé Cédric O, 4 000 postes de conseillers numériques vont être créés d’ici 2022. « C’est un métier d’avenir », souligne le ministre.

Recrutés par des collectivités, des associations ou des entreprises de l’économie sociale et solidaire, ils bénéficieront de 350 heures de formation, financées par l’État. Leur rôle : assurer la médiation et l’accompagnement numérique d’une grande partie des 13 millions de Français les plus éloignés de l’usage du numérique et de ses enjeux (protection des données, maîtrise des réseaux sociaux…), à travers des ateliers de proximité et une aide individualisée.

Un appel à manifestation d’intérêt pour les collectivités

L’ANCT pilotera cette filière de médiateurs numériques dans le cadre de son programme Société numérique. Et l’État lance un AMI pour les collectivités territoriales et leurs groupements qui souhaitent recruter des conseillers numériques dans le cadre de France Relance.

Accéder à l’AMI conseiller numérique

À savoir

Pour candidater et recruter conseillers numériques, rendez-vous sur la plateforme conseiller-numerique.gouv.fr !
Les 1 000 premiers commenceront leur formation début 2021. Découvrir ce métier ici.

Le programme Société numérique de l’ANCT organise des webconférences pour répondre aux questions des collectivités qui souhaitent candidater.
> Dernier RDV :  jeudi 17 décembre, de 11 h 30 à 13 h. Inscrivez-vous !

Les Nec se poursuivent…

Les Nec dématérialisés vont se poursuivre pendant tout un mois, du 19 novembre au 19 décembre. À travers des masterclass, des conférences et des échanges d’informations pratiques, ils vont permettre de découvrir 80 dispositifs, outils et ressources utiles à la réalisation de projets d’inclusion numérique.

Découvrir les parcours en ligne

Capture écran de la programmation des 8 parcours Nec