De nouvelles ambitions pour amplifier la pédagogie de la laïcité

Photo de post-it jaunes collés à un mur avec des commentaires des personnes formées

Le 19 novembre, l’ANCT et le CNFPT ont organisé une rencontre, en visioconférence, destinée aux 320 formateurs de formateurs du plan national initié en 2015. Nadia Hai, ministre déléguée chargée de la Ville, a ouvert cette journée avec de nouveaux objectifs : passer à 40 000 formés par an et toucher de nouveaux publics.

Le contexte actuel démontre l’importance de faire la pédagogie de la laïcité. La formation Valeurs de la République et laïcité a fait la preuve de toute son utilité pour prévenir les incompréhensions et les tensions autour du fait religieux. »  

Nadia Hai, ministre déléguée chargée de la Ville

« Je souhaite amplifier le plan de formation national. C’est pourquoi les crédits sont doublés, ainsi que le nombre de bénéficiaires à former, notamment en touchant de nouveaux publics qui agissent auprès des familles et des jeunes, par exemple dans le champ du sport et de l’insertion professionnelle. Nous souhaitons aussi promouvoir cette formation après des agents territoriaux qui sont en contact avec nos concitoyens », a ajouté la ministre en saluant l’engagement des formateurs. L’objectif passe de 20 000 à  40 000 personnes formées par an.

À ce jour, les 320 formateurs habilités ont déjà formé un réseau de 2 200 personnes pour dispenser cette formation, à travers la France. Celles-ci interviennent, à leur tour, auprès des acteurs de terrain : agents de l’État et des collectivités, animateurs, médiateurs et adultes relais, travailleurs sociaux, policiers municipaux, volontaires en service civique…

À retenir

  • 50 000

    personnes ont suivi la formation depuis sa création, en 2015

  • 40 000

    formés par an : c’est le nouvel objectif fixé par la ministre

Logo de la formation Valeurs de la République et laïcité, avec une Marianne
La formation s’appuie sur un kit pédagogique décliné au niveau national. Des versions sont adaptées aux spécificités de l’Alsace-Moselle et de l’outre-mer.

Avant l’intervention de la ministre, François-Antoine Mariani, directeur général délégué en charge de la politique de la ville et adjoint au directeur général de l’Agence, ainsi que Dominique Pornet-Rivoire, CNFPT, directrice de l’Inset de Nancy, ont introduit cette sixième rencontre nationale. « L’ambition de ce plan est d’adresser à tous les publics, et aux jeunes en particulier, un discours clair, net et sans équivoque sur la laïcité et les valeurs de la République qu’elle fait vivre », a rappelé François-Antoine Mariani.

Des collectivités impliquées
Au cours de sa présentation, le CNFPT a cité en exemple les Hauts-de-France qui ont choisi de faire former tous les agents des lycées de la Région. Ailleurs, des communes rurales se sont regroupées pour permettre à leurs agents de bénéficier des deux journées de formation, en même temps, avec un formateur venu sur place.

Ce type de sessions de formation est appelé à se développer dans les collectivités territoriales.

Au cours de la journée, intervenants et participants ont pu aborder les enjeux juridiques et sociologiques de cette formation qui contribue à promouvoir la connaissance et l’application de la laïcité au quotidien.

Repères
L’ANCT et le CNFPT copilotent le plan de formation national Valeurs de la République et laïcité, depuis 2015 avec, à leurs côtés l’Observatoire de la laïcité et de nombreux ministères.
Basée sur une approche fondée sur le droit, la formation de deux jours propose une approche pédagogique qui s’appuie sur des situations vécues et privilégie le dialogue.