L’alimentation, socle d’une nouvelle gouvernance du territoire à Tournus (71)

Localisation

  • Tournus (71)

Programme

  • Petites villes de demain

Thématique

Lorem Ipsum

Tournus - pvd

Garantir à tous l’accès à une alimentation locale et de qualité

Le projet : 

Construire un système alimentaire local

Le projet accompagne la construction d’un système alimentaire local intégrant les questions sociale, écologique et économique, à partir de trois questions phares :

  • Comment permettre l’accès de tous à une alimentation saine ? Concernant notamment les publics en situation de précarité, les seniors isolés.  
  • Comment développer une production locale qui favorise l’autonomie alimentaire du territoire, notamment en reconnectant les lieux de production et de consommation alimentaire ?
  • Comment faire de l’alimentation un enjeu de participation citoyenne ?

Méthode : saisir la question alimentaire par un diagnostic participatif

Le premier temps est celui du diagnostic participatif qui définit comment des ressources et initiatives locales liées à l’alimentation peuvent faire l’objet d’une appropriation par un public élargi : quelles sont les ressources agricoles, alimentaires locales ? Qu’est-ce qui est produit localement, et où ? Où sont les lieux d’accès à l’alimentation pour les publics en situation de précarité, pour les seniors isolés ? Quelles associations et personnes constituent le tissu fécond pour soutenir les démarches alimentaires ?

Le deuxième temps a été consacré au déploiement des actions sur le territoire intercommunal et des arènes participatives s’y adossant : Ateliers cuisines, intervention de paysans pédagogues, atelier jardinage et préservation de la biodiversité avec divers publics, échange de savoirs selon les méthodes de l’éducation populaire, déploiement du maraichage bio et mise à disposition des terrains au service de l’économie sociale et solidaire.

Exemples d’actions concrètes menées par la ville de Tournus

  • Soutien à la création d’un magasin de producteurs dans un bâtiment désaffecté de la SNCF – touche la production agricole en direct
  • Développement d’espaces de jardins partagés dans la ville, en lien avec des associations de formation au jardinage
  • Installation de cultures maraîchères en atelier d’insertion sur des parcelles proches de l’épicerie sociale et solidaire pour que le magasin dispose de légumes frais et cultivés localement à prix modique

Ce projet est placé sous la responsabilité scientifique de Dany Lapostolle, Université de Bourgogne.

Découvrir le projet en vidéo

En savoir plus

 

Objectifs

  • Construire un système alimentaire local à partir des ressources du territoire : acteurs agricoles, associations, envies de faire 
  • Fédérer les initiatives pour faire un projet collectif
  • Connecter par le projet la production agricole, la production dans les jardins, la consommation alimentaire et l’inclusion sociale

Spécificités

Transversalité des problématiques intégrées au niveau local : inclusion, production agricole, alimentation, projet social

Partenaires :

POPSU, Plan Urbanisme Construction Architecture, Mairie de Tournus, Université de Bourgogne Franche-Comté, AgroSup Dijon, Association du territoire

POPSU Territoires

POPSU Territoires est un programme de recherche-action réunissant chercheurs, praticiens et élus afin d’enrichir les connaissances sur les petites villes et les ruralités. https://popsu.archi.fr/ .

La plateforme POPSU est l’opérateur « recherche » du programme Petites Villes de Demain. Au cœur d’un écosystème partenarial diversifié, il est porté par le Plan Urbanisme Construction Architecture en partenariat avec les Ministères de la Cohésion des territoires, de la Culture et de la Transition Ecologique,  l’ANCT, le Commissariat de Massif Central, la Caisse des Dépots et consignations, en particulier la Banque des Territoires et l’Institut CDC pour la Recherche, l’Ademe, la Cité de l’architecture et du patrimoine, le Réseau rural français, Fédération des PNR, l’AMRF, l’ADCF, la FNAU, France Ville Durable, l’Union Sociale pour l’habitat, le CGEDD, l’Assemblée Nationale, l’a’urba, ainsi que les administrations et les élus de 35 territoires de moins de 20 000 habitants.