Petites villes de demain

Territoires

Petites villes, Montagne

Thématique

Attractivité et dynamisme territorial
Petites villes de demain

Révéler le potentiel des petites villes pour des territoires de cohésion au cœur de la relance

En Bref

Si les petites centralités font face à de nombreuses difficultés, elles sont également le lieu d’innovations et ont démontré durant la crise sanitaire de la COVID-19 leur attractivité, leur capacité à inventer des modalités de vie et à créer de la valeur. Grâce à ce programme cousu-main pour ces villes et les territoires ruraux qui les environnent, Petites villes de demain s'inscrit dans la droite ligne du plan de relance, en concrétisant la « nouvelle donne territoriale » et ses deux piliers : la transition écologique et la résilience  

Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales

Objectifs

Un programme qui accélère les projets de territoire

Petites villes de demain vise à améliorer les conditions de vie des habitants des petites communes et des territoires alentour, en accompagnant les collectivités dans des trajectoires dynamiques et respectueuses de l’environnement.  Le programme a pour objectif de donner aux élus des villes et leurs intercommunalités de moins de 20 000 habitants exerçant des fonctions de centralités les moyens de concrétiser leurs projets de territoire.

Petites villes de demain, c’est :

  • 1 000

    binômes commune(s)-intercommunalité qui seront accompagnés par le programme

  • 3 Md€

    jusqu’en 2026*

*Ces crédits résultent de la mobilisation des partenaires nationaux, et en particulier les ministères de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, de la Transition écologique et du Logement, l’ANCT, la Banque des territoires , l’Anah  et le Cerema . Ce montant national pourra être complété par la mobilisation des collectivités partenaires du programme et par les crédits du plan de relance.

Un programme accélérateur de la relance

Le lancement de Petites villes de demain intervient au moment où notre pays connaît une crise sanitaire et économique sans précédent. Pour y faire face, l’Etat a décidé d’engager un plan de relance de 100 Mds €, dont une partie importante des crédits est territorialisée.

Sa concrétisation repose notamment sur la mobilisation rapide des collectivités. Aussi, les 1 000 territoires engagés dans Petites villes de demain sont-ils, par leur dynamisme, la variété de leurs projets et leur engagement dans un modèle de développement plus écologique, des acteurs pleinement engagés dans la relance. À ce titre, les Petites villes de demain pourront bénéficier immédiatement des crédits de la relance pour le financement de leurs projets qui contribueront aux trois priorités du plan que sont l’écologie, la compétitivité et la cohésion

Territoires ciblés

Un programme accompagnant pour 6 ans les centralités structurantes

Le programme est conçu pour soutenir 1 000 communes et intercommunalités sur six ans (2020-2026). Ce calibrage est le résultat des travaux de l’ANCT et de l’INRAE qui ont mis en évidence, à l'échelle du territoire national, les communes de moins de 20 000 habitants exerçant des fonctions de centralité sur leur bassin de vie et montrant des signes de vulnérabilité, dont l’approche quantitative a été consolidée par les contributions des Préfets suite à l’instruction datée du 16 octobre 2020.

Calendrier et mode de sélection des communes

Pour bien articuler Petites villes de demain avec les initiatives déjà lancées dans différentes régions et départements, les modalités de sélection des villes sont adaptées par région. Les candidatures sont recueillies par les préfets de département et les bénéficiaires désignés par le préfet.       

Les communes et intercommunalités seront désignées progressivement dans les différentes régions et départements à partir de l’automne 2020.

Offre de services

Au travers de Petites villes de demain, l’Etat et les partenaires du programme viennent soutenir et faciliter les dynamiques de transition déjà engagées dans certains territoires. L’Agence nationale de cohésion des territoires pilote la mise en œuvre de ce programme, au plus près du terrain et des habitants, grâce à ses délégués territoriaux, les préfets de département.

Le programme s’organise autour de 3 piliers :

  • Le soutien en ingénierie pour donner aux collectivités les moyens de définir et mettre en œuvre leur projet de territoire, en particulier par le renforcement des équipes (par exemple avec une subvention d’un poste de chef de projet jusqu’à 75%), et l’apport d’expertises.
  • L’accès à un réseau, grâce au Club Petites villes de demain, pour favoriser l’innovation, l’échange d’expériences et le partage de bonnes pratiques entre acteurs du programme.
  • Des financements sur des mesures thématiques ciblées mobilisées en fonction du projet de territoire et des actions à mettre en place.

Ainsi, l’élu est accompagné tout au long de son projet, de l’idée aux impacts : apport en compétences, réseau pour s’inspirer et affiner ses idées, des financements supplémentaires, et enfin des impacts appréciés et valorisés.

Découvrez l’offre de services

Partenaires

Des partenariats à l’échelle nationale

Petites villes de demain est un programme partenarial et porteur d’innovations.

Les partenaires financiers

  • Ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales, ministère de la transition écologique, ministère de la culture, ministère des outre-mer, ministère de l’économie, des finances et de la relance, ministère de la santé et des solidarités, ministère de l’agriculture et de l’alimentation, ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation
  • Agence nationale de la cohésion des territoires
  • Banque des territoires
  • Agence de l’habitat
  • Cerema
  • ADEME

Les partenaires dans l’action

  • APVF
  • AMF
  • CCI France
  • CMA France
  • Assemblée permanente des chambres d'agriculture (APCA)
  • Petites cités de caractère de France (PCC)
  • Sites et cités remarquables de France (SCRF)
  • Fédération des PNR (FPNRF)
  • FNCAUE
  • Fédération nationale des Agences d'urbanisme (FNAU)
  • Ecole de Chaillot
  • Fondation du Patrimoine
  • AFPA
  • PUCA, réseau POPSU
  • Association nationale des établissements publics fonciers (ANEPFL)
  • Association nationale des architectes des bâtiments de France (ANABF)
  • CNER - fédération des agences de développement économique
  • Initiative France
  • Mutualité sociale agricole (MSA)
  • AVISE, agence d’ingénierie associative pour le développement de l’économie sociale et solidaire
  • Mission opérationnelle transfrontalière (MOT)
  • MACEO, association pour un développement territorial durable
  • Association "L'outil en main"
  • France ville durable (FVD)
  • Association Centre-ville en mouvement (CVM)

Des partenariats à l’échelle locale

Au plan local, le programme a vocation à associer les partenaires volontaires, au premier rang desquelles les Régions et les Départements, dont certaines sont déjà engagées dans des dispositifs et dynamiques de soutien aux petites centralités.