Les ateliers interactifs de l'ANCT

Territoires

Quartiers prioritaires (QPV), Villes, Petites villes, Villes moyennes, Ruralités, Montagne, Outre-mer, Bassin minier

Thématique

Ingénierie sur mesure
AI

Des cycles d'ateliers d'intelligence collective animés par des experts de la coopération territoriale.

Présentation

Les cycles d’ateliers interactifs proposent aux élus locaux et aux agents territoriaux un espace d’échanges entre pairs,  pour croiser les regards et les expériences autour des grands enjeux qui font l’actualité des collectivités.

 

Déroulement des ateliers

Chaque cycle de 4 ateliers aborde un défi particulier des transitions territoriales et alterne des séquences d’éclairages sur les enjeux et des temps d’intelligence collective, sur le modèle du co-développement.

En petits groupes, élus et agents partagent des préoccupations concrètes, identifient des pistes d’action et testent des approches fondées sur la coopération territoriale.

Le format est très accessible :

  • 4 séances d’ateliers de 2 heures,
  • en visioconférence,
  • réparties sur 6 à 8 semaines.

Les conditions pour participer

Cette offre s’inscrit dans le cadre de l’accompagnement sur mesure de l’ANCT, l’inscription est gratuite pour les élus et les agents territoriaux.

Les ateliers reposent sur la contribution de chaque participant et le partage des situations rencontrées sur les territoires. Afin de favoriser la dynamique de groupe et l’équilibre des échanges, une seule inscription par collectivité peut être retenue sur un même cycle.

En bref, 3 conditions pour s'inscrire :
  1. S'engager à participer aux 4 séances de 2 heures du cycle.
  2. Identifier une situation concrète à partager avec le groupe.
  3. Activer caméra et micro pour participer activement aux échanges.

Inscrivez-vous aux prochains cycles

 

  • Malentendus, incompréhensions, décisions difficiles… gérer les tensions (en interne, avec les citoyens, ou les partenaires) est le quotidien des élus et des agents des collectivités.

    Comment adopter une posture équilibrée : allier ouverture (écoute et compréhension) et cadrage (réglementation et arbitrages) et dépasser les tensions pour coopérer ?

    Un cycle de 4 séances en distanciel entre pairs, participatif et animé par une experte de la coopération.

    Intervenante : Sandra Pedano

    Consultante experte de la coopération dans les organisations publiques et privées. Elle a expérimenté de nombreuses approches coopératives, notamment en travaillant 5 ans dans une organisation libérée. Elle s’est forgée une conviction : au-delà des outils, la coopération nécessite avant tout la capacité à allier ouverture aux autres et affirmation de soi.

    Jeudi 16 mai, 13h30 – 15h30

    Jeudi 30 mai, 13h30 – 15h30

    Jeudi 13 juin, 13h30 – 15h30

    Jeudi 27 juin, 13h30 – 15h30

    Inscription ici

  • Changement climatique, perte de la biodiversité, multifonctionnalité… Entre menaces environnementales et conflits d’usage, les forêts, leur gestion et leur préservation, génèrent des tensions dans les territoires.

    Vous êtes élu ou agent d’une commune forestière et ce sujet est dans votre périmètre ?

    Vous souhaitez améliorer la coopération entre les parties prenantes locales au service de la forêt et d’une meilleure cohésion locale ?

    Ce cycle est un espace de prise de recul et d’entraide, entre pairs et avec une experte de la coopération, pour trouver des clés et vous aider à avancer.

    Intervenante : Sandra Pedano

    Consultante experte de la coopération dans les organisations publiques et privées. Elle a expérimenté de nombreuses approches coopératives, notamment en travaillant 5 ans dans une organisation libérée. Elle s’est forgée une conviction : au-delà des outils, la coopération nécessite avant tout la capacité à allier ouverture aux autres et affirmation de soi.

     

    Mercredi 29 mai, 8h30 – 10h30

    Mercredi 12 juin, 8h30 – 10h30

    Mercredi 26 juin, 8h30 – 10h30

    Mercredi 10 juillet, 8h30 – 10h30

    Inscription ici

  • Développer des politiques locales en faveur de l’égalité femmes/hommes est souvent un chemin semé d’embûches : difficultés à cibler les actions par lesquelles commencer ; ressources limitées qui conduisent à ne pas prioriser le sujet dans des agendas politiques et techniques surchargés ; oppositions politiques plus ou moins explicites dans une société où les stéréotypes de genre restent profondément ancrés… Et pourtant, les collectivités locales peuvent jouer un rôle de premier plan : dispositifs d’accès aux droits et à la santé, aménagement du territoire, équipements sportifs, politiques culturelles ou encore gestion interne des ressources humaines.

    Cet atelier interactif en visioconférence de quatre séances de 2h chacune est conçu pour des élu·es et des agent·es qui souhaitent œuvrer efficacement à leur échelle pour l’égalité Femmes/Hommes. Nous alternerons des animations en petits groupes et plénières afin de faciliter le partage d’expériences, l’analyse collective de situations concrètes insatisfaisantes sur le sujet, libérer l’imaginaire pour des actions à mettre en œuvre. Ces moments d’échanges seront ponctués d’apports théoriques inspirés des Sciences sociales critiques pour nourrir la pensée collective.

    Intervenante : Quidora Morales

    Quidora Morales est sociologue, formatrice et consultante. Elle agit depuis sa Lorraine natale au sein des Orageuses, un collectif d'éducation populaire de la Scop Oxalis, coopérative d'entrepreneur·es. Elle mobilise les grilles de lecture de la Sociologie, des Sciences politiques et de la Philosophie au service des groupes qu'elle forme et accompagne.

    Lundi 13 mai, 13h30 – 15h30

    Lundi 27 mai, 13h30 – 15h30

    Lundi 3 juin, 13h30 – 15h30

    Lundi 24 juin, 13h30 – 15h30

    Inscription ici

  • Vous l’aurez sans doute remarqué, nos belles montagnes sont à la source de nombreux sujets clivants : on est forcément pour ou contre le loup, les canons à neige ou les retenues d’eau collinaires. C’est souvent tout oui ou tout non ! il n’y a plus de place pour le juste milieu… mais surtout il n’y a pas d’espace de pour un dialogue constructif qui permette de sortir de la dualité et des positions dogmatiques.

    La coopération avec les différentes parties prenantes n’est plus une option. Elle est indispensable pour créer les conditions d’acceptabilité des nécessaires adaptations que les territoires de montagne vont devoir opérer dans les prochaines années.

    Ce cycle d’échanges vous propose d’expérimenter différentes pratiques pour prendre du recul sur les situations qui vous préoccupent et mobiliser l’entraide et la coopération pour identifier des pistes d’action.

    Intervenant : Olivier Pastor

    Consultant expert des sujets de coopération et de transition, il a co-créé l’Université du Nous, un laboratoire d’expérimentation de la gouvernance partagée dont la mission était de favoriser l’émergence de nouvelles formes d’organisations. C’est depuis cette expérience de l’exercice du pouvoir en relation d’équivalence qu’il témoigne et accompagne aujourd’hui les acteurs engagés dans la transition écologique, sociale et démocratique. Ce qui l’anime plus particulièrement c’est de défricher de nouvelles terres de coopérations et faire des collectifs des espaces dans lesquels grandir « par et au service» de la transition.

    Mercredi 15 mai, 13h30 – 15h30

    Mardi 28 mai, 13h30 – 15h30

    Mercredi 12 juin, 13h30 – 15h30

    Mardi 2 juillet, 13h30 – 15h30

    Inscription ici

     

  • Sécheresses à répétition, surconsommation et conflits d’usage, pollution et baisse de la qualité de cette ressource pourtant vitale à la santé humaine et à celle des écosystèmes vivants, complexité des dispositifs de gouvernance et de gestion, inégalité d’accès… face à la pression qui pèse sur la ressource en eau, pourtant longtemps pensée en abondance, les tensions montent dans les territoires et mettent en évidence le déficit des espaces de dialogue, de coopération et de décision.

    • Vous êtes élu ou agent d’une collectivité et cette problématique prend de plus en plus de place sur votre territoire ?
    • Vous souhaitez prévenir les conflits et améliorer la coopération entre les parties prenantes autour de la ressource en eau ?

    Ce cycle d’échange est un espace de prise de recul et d’entraide, entre pairs et avec une experte de la coopération. L’idée est de cheminer à plusieurs autour de cette problématique qu’aucune solution simple et automatique ne permet de résoudre.

    Pour vous aider à avancer : des clés d’analyse des écosystèmes d’acteurs à impliquer et des positions qu’ils défendent, parfois de façon virulente, sur le terrain ; des retours d’expérience issus de vos territoires et d’ailleurs ; de premières pistes à partir desquelles composer pour avancer sur la diversité de vos situations.

    Intervenante : Anne- Cécile Rouchette

    Consultante experte des enjeux organisationnels, fondatrice de l'agence Open Communities, spécialisée dans la transformation par le design et l'intelligence collective.

    Jeudi 23 mai, 13h – 15h

    Vendredi 7 juin, 13h – 15h

    Jeudi 20 juin, 13h – 15h

    Jeudi 04 juillet, 13 – 15h

    Inscription ici

  • Surendettement, rupture familiale, détresse sociale, situations individuelles inextricables …Sur le terrain, quels leviers activer pour apporter des réponses rapides et efficaces au-delà des aides financières ou alimentaires d'urgence ?

    Complexité des conditions d'accès aux droits, diminution des permanences et points d'accueil des grandes administrations sociales (CAF ; Pôle Emploi ; Sécurité sociale, CARSAT…), mise en place de répondeurs téléphoniques et de guichets numériques, affaiblissement des capacités d'accueil des établissements sanitaires et sociaux, postes de travailleurs sociaux vacants… De nombreux facteurs conduisent à rendre moins fluide la capacité de repérage, d'orientation et d'accompagnement des personnes par les organismes de protection sociale.

    Dans le même temps, les manifestations de vulnérabilité des populations les plus fragiles demeurent : freins physiques et psychologiques à la mobilité, augmentation de l'illettrisme, augmentation de la part des familles monoparentales, augmentation du nombre de jeunes qui sortent sans qualification du système scolaire, nombreuses personnes en situation d'illectronisme etc…

     Au croisement de ces deux tendances, les situations de non-recours aux droits (du fait du manque d'information, de la complexité d'accès, du renoncement…) sont encore nombreuses (ex : une personne sur trois ayant droit au RSA ne le demande pas).

     Facilitation d'accès aux guichets, mise en place de solutions "d'aller-vers" (équipes mobiles, évolution de pratiques professionnelles), appui sur des profils d'intervenants de proximité (écrivains publics, adultes relais, pairs-aidants…), échanges d'informations entre administrations, pratiques de coopérations partenariales sont autant de pistes à discuter, qui peuvent inspirer des actions concrètes et sans moyens dédiés à l'échelle territoriale de l'hyper proximité.

    Intervenant : Romain Maneveau

    Romain Maneveau est associé du cabinet Néorizons, qui intervient auprès des acteurs publics, dans une approche croisant connaissance des politiques publiques (en particulier celles déterminantes pour le contrat social : solidarités, éducation, culture, sécurité, justice) d’une part et accompagnement à la transformation d’autre part.

    Mardi 30 avril, 8h30 – 10h30

    Mardi 14 mai, 8h30 – 10h30

    Mardi 28 mai, 8h30 – 10h30

    Mardi 18 juin, 8h30 – 10h30

    Inscription ici

C.Tomi

Le cycle nous a permis d’échanger librement sur les difficultés rencontrées, quelle que soit la taille de la commune et de faire un retour sur soi-même. »  

Christian Tomi, maire de San Gavino di Tenda (Corse)

C.Gabaude

Grâce aux ateliers interactifs, j’ai pu échanger sur les difficultés auxquelles nous sommes confrontés, croiser les regards pour mieux les comprendre et tester durant la séance des pistes de solution. Ces ateliers m’ont transformée. »  

Catherine Gabaude, conseillère municipale, Ville de Dardilly (69)

JF.chanal

Les ateliers interactifs de l’ANCT ont été très enrichissants pour moi. A travers ces échanges entre pairs, j’ai pu prendre du recul, sortir de mon quotidien et du sentiment d’isolement que j’ai parfois. C’était aussi une occasion de se redonner envie et confiance, en partageant des bonnes expériences, en se félicitant aussi mutuellement pour le chemin parcouru. C’est important de sentir qu’on progresse ! »  

Jean-François Chanal, adjoint au maire de Pélussin (42)

Contact

Perrine Simian : perrine.simian@anct.gouv.fr

Matthieu Angotti : matthieu.angotti@anct.gouv.fr