Interview

« Les Fabriques prospectives, un espace ouvert aux élus pour anticiper et agir »

Photo portrait d'Annabelle Boutet, cheffe du pôle Prospective et Veille de l'ANCT.

Depuis 2018, 40 collectivités ont participé aux Fabriques prospectives que propose l’ANCT. Deux nouvelles Fabriques viennent de commencer. Elles portent sur la nature comme levier d’attractivité et de résilience des territoires et sur les sites industriels de demain. Annabelle Boutet, cheffe du pôle Prospective, Veille, Innovation, nous expose l’apport de cette offre de services de l’Agence pour les collectivités et son mode de fonctionnement.

Nature et industrie : pourquoi le choix de ces thématiques, cette année ? À quels besoins des territoires répondent-elles ?

La crise de la Covid19 a démontré que la nature joue un rôle essentiel dans le fonctionnement de nos territoires : elle est centrale dans la vie et l’activité productive des territoires ruraux, comme l’a souligné l’Agenda rural.

C’est pourquoi nous avons lancé une Fabrique prospective pour accompagner quatre communes rurales dans l’élaboration d’un projet de territoire fondé sur la nature comme richesse et levier d’attractivité.

Cette fabrique est animée avec l’Association des maires de France (AMF), l’Office français de la biodiversité, la direction générale de l'Aménagement, du Logement et de la Nature (DGALN) et la direction générale de l’outre-mer.

Une autre Fabrique prospective porte sur les sites industriels de demain. Elle s’articule avec notre programme Territoires d’industrie. Elle est cofinancée par la Caisse des dépôts et conduite avec l’Assemblée des communautés de France (AdCF) et le Cerema, notre partenaire.

Là encore, la crise sanitaire a révélé l’impératif d’une relocalisation industrielle. Cette Fabrique appuie donc huit EPCI dans l’identification de pistes d’aménagement et de gestion de leur site industriel clés en main. Le but, c’est qu’ils deviennent les sites vitrines de la relocalisation industrielle post-crise sanitaire et écologique, dans les territoires.

Découvrir les Fabriques prospectives

Carte des fabriques prospectives 2018-2021

Concrètement, qu’est-ce qu’une « Fabrique prospective » et comment fonctionne-t-elle ?

Les Fabriques prospectives sont une offre de services que l’ANCT propose aux territoires pour les accompagner, individuellement et collectivement, dans la prise en compte, des transitions écologiques, démographiques, économiques ou de l’action publique. Nous les concevons en concertation avec les associations d’élus, les ministères et les opérateurs nationaux et, bien sûr, les programmes de l’Agence.

Concrètement, chacune se déroule pendant un an et regroupe quatre à huit territoires accompagnés par un prestataire qualifié que nous pilotons et finançons en tout ou partie. Pour s’engager dans une Fabrique, les élus locaux intéressés ont juste à faire acte de volontariat et à mobiliser tout au long de la démarche un groupe de travail local réunissant les acteurs de leur choix. À l’issue d’une Fabrique prospective, chaque territoire impliqué dispose d’une feuille de route ou d’un programme d’action.

Depuis 2018, huit Fabriques prospectives ont été lancées. Quelle expérience en tirez-vous ? Et quel est l’apport de l’ANCT pour les collectivités impliquées dans cette démarche ?

Depuis 2018, nous avons accompagné 40 territoires dans le cadre de huit Fabriques prospectives. Elles offrent aux élus un espace ouvert pour anticiper et agir. Durant une Fabrique, quatre séminaires locaux sont organisés dans chaque territoire participant. De plus, quatre séminaires intersites – qui se tiennent à l’ANCT, à Paris, en général – permettent aux élus de partager leurs expériences et de tirer collectivement des enseignements nationaux.

Ainsi, les Fabriques apportent un accompagnement sur mesure à chaque collectivité. Elles nous permettent également de tirer des enseignements utiles à tous et de formuler des pistes d’évolution pour ses programmes.

Témoignages d’élus

Lors d'un atelier consacré à la Fabrique prospective sur les villes moyennes et la transition écologique, en 2020, des élus locaux ont apporté leurs témoignages. Ils ont exposé l'apport de cet accompagnement dans leurs projets et diagnostics de territoire.

(Re)voir les vidéos :

> communauté d'agglomération de Bourg-en-Bresse
Guillaume Fauvet, vice-président


> ville de Saint-Dié-des-Vosges
Brigitte Henri, adjointe au maire


> communauté d'agglomération du Beauvaisis
Loïc Barbaras et Victor Debil-Caux, vice-présidents
 

 

DR ANCT