L'histoire d'une requalification urbaine

Localisation

  • Sisteron (04)

Programme

  • Petites villes de demain

Lorem Ipsum

Image de la commune de Sisteron

Une politique globale d’amélioration de l’habitat

Le projet

Dans le cadre d’une politique d’attractivité du cœur de ville, la commune de Sisteron est engagée de longue date dans des actions d’amélioration de l’habitat, notamment de lutte contre l’habitat indigne. Le centre ancien est dense, maillé de rues étroites et pentues témoins du passé médiéval de la commune, qui au XIVème siècle faisait concurrence à Marseille comme capitale économique de la Provence. Ce centre a connu une période paupérisation accrue durant les années 1990 et 2000, entrainant une forte vacance et une prédominance d’une population de locataires et de ménages à faibles revenus.

Dès les années 2000, suite à une étude de requalification urbaine, la ville a engagé une politique sur six axes prioritaires :

  • Lutter contre l’habitat indigne
  • Requalifier les espaces publics et mettre en valeur le patrimoine
  • Redynamiser les commerces et promouvoir la vocation touristique
  • Développer les mobilités et les connexions inter quartiers.
  • Privilégier systématiquement le cœur de ville pour l’implantation et l’animation des services publics locaux.
  • Préserver les équilibres entre le cœur de ville et la périphérie

Pour agir et mettre en œuvre ces axes, Sisteron a mobilisé au long court de nombreux outils. 

En 2008, une maîtrise d’œuvre urbaine et sociale (MOUS) a été mise en place, suivie en 2010 d'une opération RHI multi-sites. Vingt-cinq logements sociaux ont été créés, des commerces et espaces publics ont été réhabilités, menant notamment à la création d’un musée. C’est ensuite une OPAH-RU qui a été mise en place dans la suite d’études pré opérationnelles réalisées en 2015.

L’OPAH-RU est un outil qui permet d’accompagner l’intervention publique sur les îlots dégradés par des incitations à réhabiliter aux propriétaires privés. L’opération menée à Sisteron est organisée en quatre axes principaux :

  • Une requalification des espaces publics et la mise en valeur du patrimoine (favoriser les liens entre quartiers, recomposer le tissu urbain, mettre en valeur les espaces patrimoniaux majeurs), près de 2 millions d’euros investis par la commune.
  • Reconquête des immeubles les plus dégradés via intervention sur les îlots dégradés et sur l’habitat indigne : définition des ilots (THIRORI), poursuite des opérations RHI, accompagnement des propriétaires dans les projets de réhabilitation de logements très dégradés.
  • Favoriser la venue et le maintien des habitants au centre-ville : créer des aides sur des dossiers adaptation (transformation de salles de bains, amélioration des accès dans les escaliers, aides pour la mise en conformité électriques, travaux sur l’énergie).
  • L’accompagnement, la sensibilisation et l’information des propriétaires et des usagers des copropriétés.

Concrètement, ce sont près d’1 million 250 de travaux qui ont été réalisés sur le centre-ville depuis 2017, avec une aide financière de l’Anah de l’ordre de plus de 42%. La réalisation des travaux a été faite par une entreprise locale, ce qui a permis des retombées économiques sur le territoire.

Aujourd’hui, en 2021, Sisteron continue sa politique volontariste et engage une opération RHI-THIRORI, avec pour objectif la création de 13 logements étudiants et d’un commerce.

Objectifs

  • Résorber l’habitat indigne par un traitement à l’îlot dans les centres villes.
  • Lutter contre la paupérisation du cœur de ville
  • Sauvegarder le patrimoine bâti

Spécificités

  • Une action incitative classique complétée par des leviers coercitifs
  • Sur l’OPAH-RU, une instance de pilotage bimensuelle de la ville avec le bureau d’étude pour une gouvernance optimisée des outils
  • Des liens particulièrement étroits entre les services de l’Etat et les services de la commune

Partenaires

Les partenaires de ce projet sont l'Anah, la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, la Caisse des Allocations familiales, le Département des Alpes-de-Haute-Provence, Action Logement et Habitations de Haute-Provence

La parole aux acteurs

 

Privilégier l’animation et l’implantation en cœur de ville est aussi un marqueur fort quand bien même ces solutions ne sont pas les plus faciles et les moins couteuses.  

Jean-Christian Grimaud, directeur général des services de la commune de Sisteron

Les liens particulièrement étroits entre les services de l’Etat et les services de la commune nous ont permis de créer de véritables zones d’ancrage sur le centre ancien  

Jean-Christian Grimaud, directeur général des services de la commune de Sisteron

Si la puissance publique n’était pas intervenue sur ces opérations-là, aujourd’hui on aurait un tas de ruines sur des bâtiments qui sont tous accolés les uns aux autres avec les risques structurels que ça pourrait induire sur les bâtiments voisins.  

Jean-Charles Minetto, directeur des services techniques de la commune de Sisteron

Programme lié

  • Photo d'un village aux toits de tuiles, avec le logo du programme Petites Villes de demain

    Territoires et ruralités

    Petites villes de demain

    Révéler le potentiel des petites villes pour des territoires de cohésion au cœur...

    Photo d'un village aux toits de tuiles, avec le logo du programme Petites Villes de demain
  •