Recycler l’existant : l’école maternelle du Beffroi

Localisation

  • Billom (63)

Programme

  • Petites villes de demain

Thématique

Lorem Ipsum

Projet Billom

La ville de Billom souhaite requalifier son ancienne école maternelle en Habitat inclusif. Pour conserver la maîtrise foncière de ce bien public patrimonial et stratégique, elle recourt à un bail emphytéotique.

Le projet 

Afin d’être en cohérence avec son nouveau document de planification, la municipalité souhaite développer l’offre de logements dans le centre-bourg à partir de nouvelles opportunités foncières dans l’existant. L’École maternelle du Beffroi servira à montrer qu’il est possible de concurrencer l’offre pavillonnaire afin de lutter contre l’étalement urbain. En effet, un diagnostic réalisé en 2016 révèle que celle-ci n’est plus aux normes. La décision de construction d’une nouvelle école a été prise, cette dernière ouvrira à la rentrée de 2022 laissant le site vacant si aucune requalification n’est effectuée. En 2018, le Collectif Virage réalise l’étude participative de stratégie urbaine « Habitons Billom » et produit à cette occasion une première étude de programmation spécifique sur le devenir de l’école du Beffroi. Plusieurs scénarii sont proposés, mais ceux-ci mettent tous en évidence la difficulté d’équilibrer l’opération. Dans ce territoire au marché détendu, la promotion immobilière classique est absente, tout comme les bailleurs sociaux.

Toutefois, ce foncier, idéalement situé à proximité des commerces et des services, à l’intersection du quartier médiéval et commercial, est structurant à l’échelle du centre-ville. Consciente de sa valeur stratégique, la collectivité décide d’en conserver la propriété et d’inclure une dimension sociale à l’opération. Accompagnée par les porteurs du projet de la Maison du Quai, premier Habitat inclusif de Billom, la ville développe une nouvelle réflexion autour de l’habitat partagé pour personnes handicapées ou âgées en perte d'autonomie. En lien avec le PRN Livradois-Forez et le Grand Clermont, NOUVEL’R étant prestataire de la ville, réalise une étude de faisabilité pré-opérationnelle qui conclut sur un déficit budgétaire si la vente du bâtiment s’aligne sur les prix du marché. La ville de Billom a donc fait le choix de mettre à disposition le foncier communal sous forme d’un bail emphytéotique et ainsi trouver un nouvel équilibre économique dans le bilan financier de l’opération. Pour la collectivité, cette solution garantit la maîtrise d’un foncier stratégique, la perception d’un loyer annuel et la rénovation de ce bâti patrimonial.

Afin de finaliser le montage immobilier du projet, la commune est accompagnée par un notaire et un avocat qui participent à l a rédaction de ce bail spécifique. Celui-ci accompagné d’un cahier des charges donnera un cadre pour les prochaines années et permettra à la commune de se doter d’un Habitat inclusif supplémentaire en cœur de ville, au service des personnes handicapées ou âgées en perte d’autonomie.

Spécificités

  • Pour compenser l’absence d’acteurs immobiliers traditionnels, la mairie porte le foncier en régie. À ce titre, la collectivité est partie intégrante du projet d’Habitat inclusif au côté de l’association La Maison du Quai.
  • La Maison du Quai, premier habitat inclusif de Billom offre cinq studios dans une ancienne maison du cœur de ville et un appartement situé dans le centre-bourg. Pour participer à l’intégration de ces résidents dans la vie du quartier, le café attenant est tenu par les résidents. De cette manière, ces derniers participent directement à l’animation de la commune par l’organisation de concerts, de sorties culturelles, etc…

Partenaires

  • Ville de Billom
  • Parc naturel régional Livradois-Forez
  • CAUE 63
  • Le Grand Clermont
  • Association Le Quai (habitat inclusif)

Prestataires

  • Collectif Virage : stratégie de centre-bourg et tranche conditionnelle (zoom sur le devenir de l’école maternelle du Beffroi)
  • Nouvel’R : étude programmatique

 

La parole aux acteurs

 

Photo de Morgane Marceau

« Une étude préopérationnelle réalisée par un promoteur immobilier a conclu que quel que soit le scénarii choisi, l’école du Beffroi devait être cédée à l'euro symbolique pour équilibrer l’opération. La mairie ne pouvant céder à titre gracieux un bien public à un acteur privé, le choix du bail emphytéotique a été rapidement perçu comme une réelle plus-value pour la commune  

Morgane Marceaux, Cheffe de projet Petites villes de demain, Billom

Contact

Morgane Marceaux
Cheffe de projet Petites villes de
demain, Billom
04 73 73 37 67

Programme lié

  • Photo d'un village aux toits de tuiles

    Territoires et ruralités

    Petites villes de demain

    Révéler le potentiel des petites villes pour des territoires de cohésion au cœur...

    Photo d'un village aux toits de tuiles
  •