Un projet de recherche-action sur son territoire

Localisation

  • La Réunion (974)

Programme

  • 1000 doctorants pour les territoires

Lorem Ipsum

Travaux Thèse

Pour favoriser la présence de chercheurs au sein des collectivités publiques, le programme 1000 doctorants pour les territoires a été créé.

Le projet

Peu de collectivités territoriales savent qu’elles ont la possibilité d’embaucher des doctorants, subventionnés par le dispositif CIFRE (Convention industrielle de formation par la recherche) de l’Association Nationale de la Recherche et de la Technologie (ANRT). Pourtant, les enjeux entourant le développement des territoires sont nombreux et le travail réalisé par de jeunes chercheur.se.s peut être une réelle plus-value pour les collectivités territoriales.

À La Réunion, le Conseil Régional emploie par exemple Maëlle Nicault. Elle réalise une thèse intitulée “L'altérité un levier pour le développement local ? Le cas des Hauts de la Réunion: pour un modèle de développement intégré et différencié”. Son travail est le fruit d’un accord tripartite entre la doctorante, son directeur de thèse (Université Grenoble Alpes) et la collectivité publique. Au quotidien, elle réalise des missions concrètes pour la Région tout en menant son travail de recherche.

Pour favoriser la présence de chercheurs au sein des collectivités publiques, le programme 1000 doctorants pour les territoires a été créé par HESAM Université avec le soutien du CGET (aujourd’hui ANCT) et des associations d’élus locaux. Il est financé par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche et de l’Innovation. Il agit comme une plateforme de mise en relation des collectivités territoriales avec des étudiants, pour venir réaliser un travail de recherche dans leurs services. Ses équipes accompagnent les candidats (étudiants comme collectivités) dans le dépôt de la demande de subvention.

Objectifs

  • Évaluer les programmes et interventions publiques de développement des Hauts de la Réunion  au regard des enjeux de résilience des territoires.
  • Définir des modalités de résilience des territoires des Hauts.
  • Aider les collectivités territoriales à se saisir de la recherche pour répondre à leurs défis locaux.

Spécificités

  • Proposition d’un outil d’évaluation expérimental concret des politiques publiques de développement, à partir de projets de gestion de l’eau dans le cirque de Mafate.
  • Reconnaissance des mafatais comme les experts et gestionnaires légitimes de la ressource par les institutions publiques.
  • Apport des compétences de la doctorante pour proposer des modes de gestion durable de la ressource, basés sur la prise en compte réelle des caractéristiques de cette gestion dans le cirque.

La parole aux acteurs

Cette thèse, c’est contribuer à rendre visibles les territoires ultramarins comme laboratoires d’innovations et de solutions. Ces travaux de recherche-action sont donc une véritable opportunité pour traduire directement l’acquisition de connaissances scientifiques en action transformatrices sur le terrain. Et c’est particulièrement possible et sûrement plus facile quand on travaille au jour le jour avec les acteurs du territoire.  

Maëlle Nicault, Doctorante CIFRE au Conseil Régional de la Réunion

Embaucher un doctorant en collectivité, c’est possible, utile et subventionné. L'enjeu aujourd'hui, c'est de mieux faire connaître le dispositif CIFRE auprès des acteurs publics. Notre ambition est de donner plus de visibilité à ce dispositif et de mettre en relation les collectivités, les doctorants et les laboratoires de recherche.  

Jordana A. Harriss, Chargée de projet 1000 doctorants pour les territoires

Title

Jordana A. Harriss,
Chargée de projet 1000 doctorants pour les territoires
1000doctorants@hesam.eu
01 87 39 20 23

Le programme

Crédits photo : Maëlle Nicault