130 M€ et 5 nouvelles mesures pour développer les tiers lieux

Visite du Premier ministre dans un tiers lieux de Caen

Aujourd’hui, plus de 2 000 tiers lieux couvrent le territoire. Le Premier ministre, Jean Castex, a annoncé cinq mesures pour soutenir cette filière, le 27 août dernier, à Caen (14). Le Gouvernement mobilise ainsi 130 M€, dont la moitié provient de France Relance, au bénéfice de ces structures, que l’ANCT accompagne à travers son programme Nouveaux Lieux Nouveaux Liens.

Les tiers lieux sont devenus le premier réseau de faire-ensemble de notre pays. Partout, ils incarnent cette France audacieuse qui s’engage pour apporter des réponses locales aux défis de notre siècle. Cette dynamique, le Gouvernement va l’amplifier. »  

Jean Castex, Premier ministre

« La puissance publique a un rôle majeur à jouer pour accompagner les acteurs des tiers lieux et faire croître ce mouvement. J'ai souhaité que l'État soit, lui-aussi, au rendez-vous en annonçant la mobilisation de 130 millions d'euros, dont plus de la moitié seront issus du plan France Relance », a poursuivi le Premier ministre lors de la remise du rapport 2021 de France Tiers lieux, à l’occasion d’une visite à Caen, le 27 août dernier.

Cinq mesures vont venir soutenir le développement de cet écosystème solidaire et responsable pour amplifier leur ancrage et la dynamique qu’ils apportent aux territoires : proximité, collectifs d’acteurs, innovation, production locale…

  1. Création de 100 « manufactures de proximité », des tiers lieux dédiés à la production ;
  2. Formation professionnelle dans les tiers-lieux ;
  3. Financement de 3 000 missions de service civique ;
  4. Formation des conseillers numériques France services au sein des tiers-lieux ;
  5. Renforcement du maillage national et territorial du réseau des tiers-lieux.

Dossier de presse

Zoom sur les manufactures de proximité 

Atelier artisanal de confection, dans un tiers lieu
Aujourd’hui, plus de 2 000 tiers lieux couvrent le territoire. Ces lieux qui regroupent des activités souvent diversifiées participent activement à l'économie locale, à l'insertion professionnelle et au faire-ensemble à l'accès à la culture et au numérique, notamment.

30 millions d’euros vont contribuer à la mise en place des manufactures de proximité. Ces tiers lieux sont destinés à permettre aux acteurs de l’économie locale,  artisans, entrepreneurs ou TPE d’un territoire de développer leurs activités locales et de faire face aux impacts de la crise sanitaire.  

Leur vocation : préserver et valoriser des savoir-faire artisanaux, développer des compétences et moderniser des process de production tout en contribuant à redynamiser les territoires et, en premier lieu, les petites et moyennes villes, les territoires ruraux et les quartiers prioritaires de la politique de la ville.

Les fabriques vont promouvoir une production de proximité et une approche complémentaire entre l’industrie classique et de plus petites unités de production.

Un maillage territorial renforcé

Par ailleurs, 4 millions d’euros, sur trois ans, vont venir financer l’accompagnement des porteurs de projet, la consolidation de la filière et des réseaux régionaux des tiers lieux. En effet, l’État fait de la coopération avec la filière une priorité pour mettre en place l’ingénierie et l’accompagnement des porteurs de projet dans le but de consolider les acteurs et leurs projets sur l’ensemble du territoire.

A savoir
La politique de soutien aux tiers-lieux s’appuie sur une politique co-construite entre l’État et les acteurs de la filière. Elle repose sur un travail conjoint mené par le programme interministériel Nouveaux Lieux, Nouveaux Liens, que pilote l’Agence nationale de la cohésion des territoires et l’association France Tiers-Lieux.

Plus d’info

 

Crédit : Gouvernement; DR MakeICI.