AMI - Outiller la médiation numérique

Territoires

Quartiers prioritaires (QPV), Villes, Ruralités, Montagne

Thématique

Accès au numérique
AMI Outiller la médiation numérique

Soutenir et accompagner les acteurs de l'inclusion numérique

Contexte

L’AMI « Outiller la médiation numérique » a pour objectif de financer et d’accompagner des dispositifs d’inclusion numérique ancrés dans un territoire. Une enveloppe de 6,5 millions d’euros est ainsi mobilisée pour soutenir plus d’une vingtaine de projets structurants pour la filière de l’inclusion numérique.  

Cet AMI s’inscrit dans l’axe 2 du volet « inclusion numérique » du Plan France Relance qui vise la structuration et l’outillage de la filière de l’inclusion numérique à travers :

  • la conception et mise à disposition de mobiliers d’inclusion numérique libres et ouverts dont la fabrication relocalisée est effectuée via les filières locales ; (renvoi vers page mobiliers d’inclusion numérique) ;
  • la mise à disposition de matériel informatique reconditionné aux médiateurs et aidants numériques et le soutien aux filières locales du reconditionnement informatique (renvoi vers page ordinateurs reconditionnés) ;
  • la mise à disposition d’une banque de dispositifs et ressources en ligne à destination des professionnels de l’inclusion numérique et d’un accompagnement sur mesure pour faire émerger ou consolider les projets structurants en matière d’inclusion numérique (développé ci-après).

C’est sur ce dernier volet que l’ANCT lance un AMI. Afin de structurer et d’outiller la filière de l’inclusion numérique à l’échelle nationale, l’ANCT a décidé d’accompagner un ensemble d’acteurs dont les enjeux en matière d’inclusion numérique sont structurants et représentatifs des besoins de l’écosystème.

Objectif

L’objectif de cet appel à manifestation d’intérêt est donc d’identifier, de financer et d’accompagner des dispositifs d’inclusion numérique ancrés dans un territoire et de permettre leur pollinisation à moyen et long terme.

Cet AMI ne présente pas de caractère exclusivement compétitif. Il souhaite justement expérimenter et soutenir des projets pour lesquels la mise en réseau et la coopération entre acteurs est au cœur de leur développement et passage à l’échelle.

  • Peuvent candidater des projets mobilisant (de manière alternative ou cumulative) des :

    • Dispositifs numériques (logiciels, bases de données, référentiels, etc.)
    • Dispositifs tangibles (kits de médiation numérique, dispositifs itinérants de médiation numérique, etc.)
    • Ingénieries (expérimentations et/ou méthodologies pour l’inclusion numérique, qui puissent être documentées et reproduites)

    Les porteurs de projets candidats peuvent présenter des projets existants (qui ont besoin de consolidation pour passer à l’échelle) ou de nouveaux projets.

    Les lauréats s’engagent à entrer dans une démarche de labellisation “Numérique en Commun[s]” pour les dispositifs qu’ils mobilisent dans leur projet. Il s’agit d’engager un processus de montée en qualité progressive autour des critères du Label “Numérique en Commun[s]” : accessibilité, ouverture (des codes sources, des données), appropriabilité (documentation), sécurité, co-design (facultatif), éco-conception (facultatif).

    L’ANCT propose un accompagnement sur mesure à chaque lauréat sur ces critères, en fonction de ses besoins (voir plus bas). 

  • Il s’agit ainsi d’expérimenter à l’échelle d’un territoire, et dans une approche globale, des projets répondant au moins à l’un des cinq défis identifiés comme structurants pour la filière de l’inclusion numérique :

    • connaître les besoins et les ressources en matière d’inclusion numérique de son territoire (défi 1) ;
    • améliorer la gestion des situations d’urgence administrative (défi 2) ; 
    • accompagner les différents publics vers l’autonomie  numérique (défi 3) ;
    • pérenniser les dispositifs d’inclusion numérique de son territoire (défi 4) ;
    • construire et/ou consolider une offre d’inclusion numérique pour un public identifié comme particulièrement fragile sur un territoire (défi 5)

Accompagnements proposés

L’enveloppe globale de cet AMI est de 3 millions d’euros en subvention et de 3,5 millions d’euros pour des accompagnements métiers.

Les projets lauréats bénéficieront d’un accompagnement individuel qui, en fonction des besoins et des ressources engagées dans le projet, pourra prendre la forme :

  • d’un accompagnement métier ;
  • d’une subvention (entre 20 000 et 300 000 euros par projet)

Un accompagnement sera automatiquement proposé aux proposé aux lauréats sur les critères du Label Numérique en Commun[s].

Les projets lauréats bénéficieront également d’un accompagnement collectif afin de partager leur retour d’expérience, de mutualiser leurs acquis et valoriser leurs actions auprès de la communauté Numérique en Commun[s].

Comment candidater ?

Cet AMI est ouvert de manière permanente pendant un an et demi.

Plusieurs vagues de sélection sont prévues (environ tous les 3 mois). Un jury pluridisciplinaire sélectionne les projets lauréats.

Des auditions des porteurs présélectionnés auront lieu lors de chaque jury.

Cet AMI encourage particulièrement la mise en place de partenariats avec les différents acteurs de l’écosystème de l’inclusion numérique. Les projets devront candidater sous la forme de consortiums, comprenant de préférence une collectivité territoriale.

Les dossiers de candidature doivent être déposés sur demarches-simplifiees.fr à l’adresse : 

Candidater

Calendrier

Les dates des différentes vagues seront mises à jour au fil de l’eau sur cette page.

Concernant la première vague :

  • Date limite de candidature : 17 septembre 2021 à 20h
  • Comité de sélection nationale : Fin septembre 2021
  • Annonce des lauréats de la première vague : Début octobre 2021

Les vagues se succéderont ensuite tous les 3 mois environ.

Les comités de sélection seront organisés lors de Numérique en Commun[s] locaux.

Composition du jury

    • Pierre-Louis Rolle, Directeur du Programme Société Numérique, ANCT
    • Alain Régnier, Préfet, Délégué interministériel chargé de l’accueil et de l’intégration des réfugiés
    • Céline Berthoumieux, Directrice de ZINC, incubateur et centre de création des arts et cultures numériques
    • Daniel Agacinski, Délégué général à la médiation, Défenseur des droits
    • Jeanne Brétécher, Entrepreneuse et Conseillère ESS, Dirigeante Associative
    • Marine Boudeau, Cheffe du pôle design des services numériques et haute-fonctionnaire au handicap et à l'inclusion, DINUM
    • Anne Prugnon, Directrice des Editions et du Transmédia, Universcience
    • François Huguet, Chercheur indépendant, Ambassadeur des NEC locaux
    • Yvan Godreau, Fédération des centres sociaux Maine et Loire, Chargé de mission réseau de médiation numérique et hub CoNuMM
    • Laurence Salter, Direction des Partenariats et de la Territorialisation, Pôle Emploi
    • Anne-Charlotte Oriol, Cheffe de projets Inclusion Numérique, Seine-Saint-Denis
    • Tom-Louis Teboul, Responsable du développement et des partenariats, Emmaüs Connect
    • Responsable du développement et des partenariats
    • Guillaume Lahoz, Chargé de mission inclusion numérique, PIMMS
    • Nicolas Turcat, Responsable du service Education, Inclusion Numérique et Services au public, Banque des Territoires
    • Un conseiller numérique France Services tiré au sort
    • Un élu de la collectivité territoriale du Numérique en Commun[s] local accueillant le jury
    • Un représentant du Hub territorial pour un Numérique Inclusif du Numérique en Commun[s] local accueillant le jury

Ressource

Programme lié

  • Vignette Société numérique

    Numérique

    Société numérique

    Permettre à tous les Français de bénéficier des opportunités offertes par le...

    Vignette Société numérique
  •