Petites villes de demain

Collectif, marches et convivialité : 1er bilan des rencontres régionales des chefs de projet Petites villes de demain

patchwork de photos des rencontres régionales

De la Bretagne à la Corse, les douze premières rencontres des chefs de projet PVD ont rassemblé plus de 800 personnes ! Un premier bilan.

Dans le cadre du Club des PVD, son volet de mise en réseau, l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT) organise des rencontres régionales partout en France pour faire vivre la communauté des chefs de projet du programme, et permettre une solidarité professionnelle qui s’enracine dans des échanges et le partage d’expériences. Ces rencontres régionales des cheffes et chefs de projet Petites villes de demain ont débuté le 22 juin, et vont se poursuivre jusqu’à l’automne 2022.

Chacune des rencontres débute par une ouverture institutionnelle avec un accueil par les élus du territoire, les représentants du corps préfectoral, de l’ANCT, de la Banque des territoires et le cas échéant des collectivités territoriales partenaires du programme. L’occasion pour les acteurs présents de rappeler leur contribution au programme Petites villes de demain, qui est piloté par l’ANCT et ses délégués territoriaux, les préfets de département, et associe étroitement  l’écosystème partenarial de l’ANCT (Anah, Banque des territoires, Cerema, Ademe), ainsi que d’autres partenaires.

Ouverture de la rencontre Grand Est par Jérôme Lefèvre, maire de Commercy (Meuse).

Ouverture de la rencontre Grand Est le 30 juin 2022 par Jérôme Lefèvre, maire de Commercy (Meuse). De gauche à droite : Alain Toubol, directeur général de l’Etablissement public foncier du Grand Est, Michel-Francois Delannoy, directeur national de l’appui aux territoires de la Banque des territoires, Juliette Auricoste, directrice du programme Petites villes de demain de l’ANCT, Pascale Trimbach, préfète de la Meuse.

Le financement des postes de chef de projet est notamment l’une des mesures phare du programme, les structures accueillant les postes bénéficiant d’une subvention à hauteur de 75%, financée par l’ANCT, la Banque des territoires et dans une partie de cas par l’Agence nationale de l’habitat. Ces cheffes et chefs de projet sont arrivés en poste progressivement depuis le lancement du programme à l’automne 2020, et étaient pour la plupart réunis à l’échelle régionale pour la première fois.

Les douze petites villes où se sont tenues les rencontres ont des caractéristiques communes et partagent des défis : penser le stationnement et les mobilités demain, inventer l’avenir des friches de centre-ville et de périphérie ou encore réhabiliter l’habitat ancien. Mais leurs enjeux sont aussi profondément uniques, reflétant ainsi la diversité des plus de 1 600 communes qui font partie du programme.

Des participants à la rencontre Auvergne-Rhône-Alpes en plein atelier, le 11 juillet 2022 à Belleville-en-Beaujolais (Rhône).

 

Des participants à la rencontre Auvergne-Rhône-Alpes en plein atelier, le 11 juillet 2022 à Belleville-en-Beaujolais (Rhône).

L’identification de ces défis communs et enjeux spécifiques ont été au cœur des rencontres régionales. Guidée par un livret dédié, chaque journée donne en  effet lieu à un arpentage par groupes du territoire, puis à des travaux en mode ateliers sur ce qui a été observé, pour élargir la réflexion aux communes et intercommunalités des participants. Chaque groupe est constitué de chefs de projet de départements variés, de services de l’Etat et de représentants de partenaires du programme, comme la Banque des territoires. C’est ainsi plus de 60 groupes réunissant en moyenne une quinzaine de personnes qui ont déjà pu travailler ensemble.

participants à la rencontre Hauts-de-France

Le 27 juin 2022, des participants à la rencontre des Hauts-de-France en train d'arpenter la commune de Bapaume (Pas-de-Calais).

Douze rencontres se sont déjà tenues, rassemblant un total de plus de 800 personnes :

  • Occitanie le 22 juin à Castelnaudary (Aude)
  • Corse le 24 juin à Corte (Haute-Corse)
  • Pays de la Loire le 27 juin à Mauges-sur-Loire (Maine-et-Loire)
  • Grand Est le 30 juin à Commercy (Meuse)
  • Hauts-de-France le 1er juillet à Bapaume (Pas-de-Calais)
  • Centre-Val de Loire le 4 juillet à La-Ferté-Saint-Aubin (Loiret)
  • Normandie le 6 juillet à Mézidon-Vallée d’Auge (Calvados)
  • Provence-Alpes Côte d’Azur le 8 juillet à Sisteron (Alpes-de-Haute-Provence)
  • Auvergne-Rhône-Alpes le 11 juillet à Belleville-en-Beaujolais (Rhône)
  • Ile-de-France le 12 juillet à Angerville (Essonne)
  • Bretagne le 13 juillet à Paimpol (Côtes d’Armor)
  • Nouvelle-Aquitaine le 18 juillet à la Réole (Gironde)

A l’automne se tiendront les rencontres de la Bourgogne-Franche Comté et des départements et régions d’Outre-mer. La parution d’un document de synthèse interrégionale est prévue pour la fin d’année 2022. Cet ouvrage permettra de retrouver les grandes thématiques abordées par les participants, mais aussi les idées et irritants qui auront pu être identifiés collectivement.

En savoir plus sur les rencontres régionales

En savoir plus sur le Club des PVD