Petites Villes de demain, un accélérateur de la relance dans les territoires

Les ministres posent devant le kakémono Petites Villes de demain, avec d'autres participants au lancement du programme à Barentin (76)

Premier programme élaboré par l’Agence depuis sa récente création, Petites Villes de demain, lancé ce jour, vise à conforter le rôle structurant des communes de moins de 20 000 habitants en milieu rural, au bénéfice de leurs habitants et de leur territoire environnant.

Petites Villes de demain a été lancé ce 1er octobre, à Barentin (76), par Jacqueline Gourault, ministre chargée de la Cohésion des territoires, Joël Giraud, secrétaire d’État chargé de la Ruralité, et Yves Le Breton, directeur général de l’ANCT. Il vise à conforter le rôle structurant des communes de moins de 20 000 habitants en milieu rural, au bénéfice tant de leurs habitants que du territoire environnant.

 

En chiffres

  • 1000

    communes et intercommunalités bénéficiaires de Petites Villes de demain

  • 3

    milliards d’euros sur six ans, dont 250 millions d’euros de soutien en ingénierie

Les petites villes occupent une place à part dans le cœur des Français. Ces centralités de moins de 20 000 habitants disposent de nombreux atouts. Nous avons conçu, main dans la main, avec les territoires concernés, un programme d’action très ambitieux pour revitaliser mille premières centralités. État, collectivités, partenaires : nous sommes pleinement mobilisés pour l’avenir de nos petites villes.  

Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités locales

Petites Villes de demain accompagne les élus dans la définition et la mise en œuvre de leur projet de territoire.

Construit par l’ANCT en étroite collaboration avec plus de 30 partenaires, en particulier la Banque des territoires, l’Anah, le Cerema, et l’Association des petites villes de France*, ce programme d’appui national comprend déjà 60 mesures pour une approche cousu-main, tout au long du projet des élus. Elles seront enrichies de nouvelles contributions des partenaires locaux et nationaux au fur et à mesure du déploiement du programme et de l’émergence des besoins.

> Découvrir les trois piliers du programme, son offre de services et ses partenaires ici.

> Petites Villes de demain en vidéo.

Extrait infographie Petites Villes de demain, qui représente le centre d'une commune, avec les équipements scolaires et les commerces, entourée de champs

Les bénéficaires

Petites Villes de demain s’adresse aux communes rurales de moins de 20 000 habitants qui exercent des fonctions de centralités et participent au maillage du territoire. Objectif : les soutenir dans leur transition écologique et leur équilibre territorial, en soutenant leur revitalisation pour améliorer la qualité de vie de la population.

Le programme est conçu pour soutenir 1 000 communes et intercommunalités sur six ans (2020-2026).

Les communes lauréates du programme seront désignées par les délégués territoriaux de l’Agence : les préfets de département. Selon les régions et départements, la sélection s’étalera entre novembre 2020 et janvier 2021.

Conçu comme un levier de redynamisation territoriale au service des collectivités et des élus locaux, Petites Villes de demain porte une véritable ambition pour le renouveau des villes de moins de 20 000 habitants. Je suis très attachée à ce programme, à la fois car il s’agit du premier programme créé et développé par l’Agence elle-même, mais aussi parce qu’il apporte des réponses concrètes pour les plus petites centralités.  

Caroline Cayeux, présidente de l’Agence nationale de la cohésion des territoires

Petites Villes de demain donne aux maires les moyens de réussir leurs projets. Les territoires sélectionnés vont bénéficier d’un soutien accentué en ingénierie, leur permettant de concevoir et de concrétiser un projet de territoire ambitieux, individualisé et partenarial.  

Yves Le Breton, directeur général de l’Agence nationale de la cohésion des territoires

Yves Le Breton, directeur de l'ANCT, parle avec le secrétaire d'Etat à la ruralité, Joël Giraud
De gche à dte : Venus présenter Petites Villes de demain, à Barentin, en Seine-Maritime, Yves Le Breton, directeur général de l'ANCT, et Joël Giraud, secrétaire d'Etat chargé de la ruralité, échangent sur ce nouveau programme d'appui national piloté par l'Agence.

Repères

Haute-Marne, Cantal, Nièvre, Orne, Haute-Vienne, Cher… Au nombre de 2 099 communes, les petites centralités – moins de 20 000 habitants – comptent 9,4 millions d’habitants, et 75 % d’entre elles recensent moins de 5 500 habitants. Pourtant, leur périmètre d’influence couvre 38 % de la population française. Ces communes sont souvent situées dans les territoires ruraux et éloignés des grandes agglomérations.

Malgré leurs difficultés économique, commerciale et démographique, les petites villes assurent des fonctions essentielles en termes de services pour ses habitants et pour tout le territoire environnant. Ce sont également des lieux d’innovation sociale et solidaire, comme nombre d’initiatives locales l’ont encore démontré pendant la crise sanitaire.

Crédits : DR APVF, DR ANCT.

Ressources

Programme lié

  • Petites villes de demain

    Territoires et ruralités

    Petites villes de demain

    Révéler le potentiel des petites villes pour des territoires de cohésion au cœur...

    Petites villes de demain
  •