Le soutien à l’industrie et les investissements dans les territoires au cœur de la politique du Gouvernement

Jean Castex à l'Assemblée nationale

Le Premier ministre, Jean Castex, a prononcé, mercredi 15 juillet 2020, une déclaration de politique générale devant l'Assemblée nationale. Dans son discours, le Premier ministre a dévoilé son plan de relance de 100 milliards d’euros qu’il définit comme un plan de reconquête économique et territoriale. Parmi les grandes orientations de la relance économique, on note un soutien massif à l’industrie et aux investissements des collectivités territoriales. Retour sur ces annonces.

Un soutien financier à l’industrie Française

Dans son discours, le Premier ministre a dévoilé son plan de relance de 100 milliards d’euros qu’il définit comme un plan de reconquête économique et territorial. Dans ce cadre, observant que « notre industrie s’est affaiblie », Jean Castex souhaite « transformer notre appareil productif » pour qu’il soit moins dépendant des partenaires extérieurs de la France. Il a ainsi annoncé 40 milliards d’euros pour relancer l'industrie, en mettant l’accent sur le développement des technologies d’avenir. C’est tout l’enjeu du programme « Territoires d’industrie », piloté par l’Agence, qui s’articule autour de 4 enjeux majeurs : attirer, recruter, innover et simplifier. Jean Castex souhaite ainsi dans les prochains mois soutenir davantage l’industrie, véritable vecteur de développement et de cohésion des territoires.

Le développement durable et l’aménagement du territoire : des investissements prioritaires

Pour Jean Castex, la relance économique passe par un soutien à l’économie des territoires.  Il a évoqué des investissements prioritaires orientés vers le développement durable et l’aménagement du territoire : « Nous accélérerons en particulier tous les projets sur les réseaux qui permettent de structurer et de développer nos territoires ». On retrouve ici le déploiement du très haut débit, programme piloté par l’Agence, la modernisation des réseaux d’eau et d’assainissement, ou encore la sauvegarde des petites lignes ferroviaires.

Par ailleurs, le Premier ministre a mentionné le plan de rénovation urbaine qui vise à « restaurer la République dans les quartiers et à permettre l’émancipation de leurs habitants » en insistant sur l’accélération des travaux dans les 450 quartiers concernés. C’est l’objectif de la politique de la ville, une politique publique que l’Agence conçoit et met en œuvre en lien avec ces 5 partenaires et plus particulièrement avec l’Anru qui déploie le Nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU) et avec laquelle l’ANCT coordonne ses actions. (Relire notre interview de Nicolas Grivel, son directeur général).

Enfin, Jean Castex a annoncé l’accélération de l’agenda rural, coordonné par l’Agence, en priorisant notamment le déploiement du programme « Petites villes de demain » qui vise à renforcer les fonctions des petites villes et centres-bourgs. Un programme prochainement déployé par l’ANCT.

Regardez l'ensemble du discours sur le site de l'Assemblée nationale.

Découvrir les programmes