La culture, dans l’ADN de l’ANCT

Dans une belle salle du ministère de la Culure, avec des dorures, Roselyne Bachelot, Caroline Cayeux et Jérôme Gutton, de l'ANCT, se tiennent côté à côte pour la photo.

Ce jeudi 25 février, la présidente de l’ANCT, Caroline Cayeux, a rencontré la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot. Le ministère de la Culture et l’Agence partagent un même credo : l’accès à la culture et à la pratique d’activités artistiques doit bénéficier à tous les habitants, même dans les territoires fragiles, peu équipés de musées, théâtres ou conservatoires… Et la culture a une dimension territoriale que pourront renforcer les futurs contrats de relance et de transition écologique.

L’ANCT est très engagée dans des actions de promotion et d’accès à la culture et au patrimoine. Ainsi, avec le ministère de la Culture, elle mène plusieurs opérations en commun, comme « C’est mon patrimoine » – qui concerne 40 000 enfants et leurs familles de milieux modestes (découvrir l’édition 2021) – ou l’ouverture de Micro-Folies dans les zones rurales et les quartiers prioritaires, avec l’appui de l’Établissement public de la Grand Halle de La Villette (interview de Didier Fusillier, président de La Villette).

Repères

Depuis 2019, l’ANCT soutient l’association Petites Cités de caractère, qui conduit des actions autour du patrimoine comme levier de développement pour les petites villes.

En savoir plus

L’ANCT a noué un partenariat avec France Tourisme ingénierie au profit de projets à forte valeur ajoutée en termes touristique et d’aménagement du territoire. Dans ce cadre, en 2020, l’Agence a accompagné en ingénierie 12 lauréats du dispositif « Réinventer le patrimoine » pour faire revivre sites et monuments remarquables, comme le Familistère dans la Thiérache.

Lire article

La culture a une dimension territoriale…

Le ministère vient de créer une Délégation générale à la transmission, aux territoires et à la démocratie culturelle (DGTTDC) pour conforter la dimension territoriale des politiques publiques du ministère et renforcer l’aménagement culturel du territoire, en partenariat avec les collectivités territoriales. Autant d’enjeux sur lesquels l’ANCT intervient également.

C’est ainsi que, en complément des financements du ministère de la Culture, les crédits de la politique de la ville ont consacré 35,3 M€ à la thématique « culture », en 2020. Et près de 70% des dépenses sont dédiées au financement des pratiques artistiques et de la diffusion culturelle. 

  • 35,3 M€

    des crédits de la politique de la ville ont consacré à la culture

  • 70%

    dédiés au financement des pratiques artistiques et de la diffusion culturelle

… et a toute sa place au sein des CRTE

Actuellement, les contrats de relance et de transition écologique (CRTE) sont en cours d’élaboration sous la coordination de l’ANCT. Une étape à quelle les Directions régionales des affaires culturelles peuvent participer après des préfets de départements.

Les actions et moyens du ministère de la Culture pourront être associés aux CRTE afin de répondre aux enjeux stratégiques des territoires en matière de culture. Ces enjeux seront identifiés comme prioritaires par les partenaires du contrat, avec la double exigence de transition écologique et de cohésion territoriale.

Dans ce cadre, la culture pourra ainsi bénéficier, outre ses moyens propres, des autres sources de financements de l’État (notamment via le plan de relance), des collectivités cosignataires du CRTE et des moyens d’accompagnement en ingénierie de l’ANCT et des opérateurs, en fonction des projets.

Ministère de la Culture/ANCT : des actions en commun

♦ Label Capitale française de la culture 2022

Cette opération nouvelle – dont la première édition a été lancée par le ministère de la Culture en 2020 – vise à distinguer le projet culturel d’une commune ou d’un groupement de communes de 20 000 à 200 000 habitants, dont l’intérêt est remarquable en termes de soutien à la création artistique, de valorisation du patrimoine et de participation des habitants à la vie culturelle.
Ce label est attribué tous les deux ans pour une durée d’un an, sur avis d’un jury de sélection. L’ANCT participe au comité de pilotage de cette opération. La première ville lauréate sera désignée fin mars par la ministre de la Culture.

♦ Appui à l’ingénierie culturelle territoriale
L’ANCT a vocation à déployer une offre de services à destination des territoires en matière culturelle. Elle est déjà sollicitée pour venir en appui de l’élaboration de nouvelles méthodes d’ingénierie culturelle territoriale.
C’est, par exemple, le cas avec le programme Lucas de la Fédération Arts vivants & Départements. Il vise à expérimenter le déploiement d’un living lab national pour révéler et inspirer les pratiques de coopération territoriale entre départements et intercommunalités dans le champ des politiques culturelles et de la participation des habitants.

Photo : Roselyne Bachelot, ministre de la Culture, a reçu Caroline Cayeux, présidente de l'ANCT, et Jérôme Gutton, délégué interministériel aux CRTE, le 25 février dernier (DR J. Gainche/ANCT)