Les Fabriques Prospectives : accompagner les territoires dans les transitions

Carte des fabriques prospectives (2018/2022)
© Service cartographie/ANCT

Accompagner les territoires, individuellement et collectivement, afin de travailler sur une transition d’intérêt national et territorial.

Les Fabriques Prospectives sont une des offres d'ingénierie de l’Agence nationale de la cohésion des territoires. Elles permettent à des territoires d’être accompagnés, individuellement et collectivement, afin de travailler sur une transition (écologique, démographique, économique...) d’intérêt national et territorial.

Pendant un an, chaque Fabrique Prospective regroupe quatre à huit territoires volontaires accompagnés par un prestataire qualifié, piloté et financé par l’Agence nationale de la cohésion des territoires ou cofinance par ses partenaires.

  • 3

    fabriques lancées par an

  • 70

    territoires accompagnés depuis 2018

Les Fabriques Prospectives sont articulées aux programmes de l’ANCT et conçues en partenariat avec les associations d’élus et les partenaires concernés (ministères, opérateurs nationaux...). Pour s’engager dans une Fabrique Prospective, les territoires font uniquement acte de leur volontariat.

À l’issue d’une Fabrique Prospective, chaque territoire dispose d’un livrable sur mesure : une feuille de route incluant un programme d’actions à mener à court terme. Les Fabriques Prospectives aboutissent également sur des enseignements méthodologiques utiles à tous les territoires ou sur des pistes d’évolution de l’action publique au niveau national, qui font l’objet des publications accessibles à tous.

Les élus locaux sont au cœur des Fabriques Prospectives. Ils s’assurent, notamment, de la mobilisation d’un groupe de travail local (services de l’État, associations, agences d’urbanisme, chambres consulaires, habitants, entreprises…), tout au long de la démarche.

Voir la carte des fabriques prospectives 

Plus d'informations, consulter la fiche

À lire : 

Fabriques Prospectives initiées en 2022

  • Le télétravail a connu un essor brutal et inattendu lors du premier confinement en mars 2020. Les territoires qui accueillent les télétravailleurs connaissent en conséquence des besoins en termes d’immobilier (logement, bureaux), d’infrastructures (transport et numérique) et de services (restauration, tiers-lieux, etc.). La Fabrique Prospective vise à identifier comment les villes moyennes peuvent s’adapter à la pratique du télétravail et en tirer des opportunités dans trois domaines - l’immobilier, la mobilité et la vie locale – dans une perspective de transition écologique.

    Cette Fabrique Prospective est articulée aux programmes Action cœur de ville et Nouveaux lieux, nouveaux liens de l’ANCT et est cofinancée par Action logement.

    Elle se déroule de novembre 2022 à novembre 2023.

    Association d'élus partenaires : Villes de France

    Autres partenaires : Action Logement, Ademe, PUCA, France Tiers-lieux

    Territoires : communauté d’agglomération du Libournais (33) ; Vitré communauté (35) ; communauté d’agglomération du Pays de Saint-Omer (62) ; communauté d’agglomération du Pays de Fontainebleau (77) ; communauté d’agglomération du Grand Albigeois (81) ; communauté d’agglomération du Grand Sénonais (89)

  • Les jeunes sont au cœur des évolutions des sociétés actuelles, tant liées au contexte de la crise de la covid-19 qu’aux transitions écologique, numérique, économique, démographique et de l’action publique engagée dans les territoires. Ces évolutions interrogent leur avenir en tant que futurs adultes. Bien qu’ils existent de nombreux dispositifs locaux et nationaux destinés aux jeunes, ils ne sont pas toujours connus et fonctionnent en silo, notamment du fait des multiples statuts et seuils d’âge appliqués, de l’absence de logique de parcours et du grand nombre d’intervenants aux différentes échelles (Etat, collectivités, institutions, professionnels, associations).

    Pourtant, « la notion de jeunesse renvoie moins à l’âge des personnes qu’à des modes de vies, des « moments » au sein d’une trajectoire personnelle, affective, collective ». La Fabrique Prospective vise à identifier comment faire des territoires des espaces ressources qui soutiennent l’épanouissement des jeunes ?

    Elle se déroule de novembre 2022 à novembre 2023.

    Associations d'élus partenaires : France Urbaine, Intercommunalités de France

    Autres partenaires : Institut national de la jeunesse et de l'éducation populaire, Forum Français Jeunesse, Fédération des acteurs de la solidarité

    Territoires : Clermont Auvergne Métropole (63) ; communauté urbaine d’Arras (62) ; communauté d'agglomération Pays Foix-Varilhes (9) ; communauté d’agglomération Bourges Plus (18)

  • Bien que peu de travaux documentent cette question, il semblerait que les QPV soient moins bien dotés en « espaces verts » que les autres quartiers et que ces « espaces verts » soient plus pauvres en biodiversité. De plus, les QPV sont particulièrement exposés aux dégradations environnementales (concentration de pollutions et de nuisances) et aux effets des canicules (îlots de chaleur urbains), car il s’agit principalement de quartiers anciens de centre-ville ou de grands ensembles de proche banlieue, avec une forte minéralité et une mauvaise isolation thermique des bâtiments. Ces dégradations environnementales se cumulent avec des difficultés socio-économiques fortes.

    La Fabrique Prospective visera à identifier comment la nature peut peut contribuer à l’atteinte des objectifs centraux de la politique de la ville : la cohésion sociale (lieux de sociabilité, liens sociaux, liens intergénérationnels, etc.), l’amélioration du cadre de vie (bien-être, îlot de fraîcheur, embellissement du quartier, etc.) et le développement économique et de l’emploi (pour l’entretien des espaces verts, le compostage, l’animation de nouvelles activités de loisir, pédagogiques ou de sensibilisation, etc.). Elle est articulée au programme « Cadre de vie, logement, mobilités, tranquillité publique » de la DGD Politique de la ville de l’ANCT et est cofinancée par l’Office français de la biodiversité.

    Cette Fabrique Prospective se déroulera de juillet 2022 à juillet 2023.

    Associations d'élus partenaires : Ville et banlieue, Intercommunalités de France

    Autres partenaires : Agence nationale de la rénovation urbaine, Cerema, Ligue de protection des oiseaux, Ministère de la Transition écologique, Office Français de la Biodiversité, Réseau national des centres de ressources de la politique de la ville, Union sociale pour l’habitat, Université de Lausanne

    Territoires : communauté d’agglomération du Pays de Grasse (06), Grand Paris Seine et Oise (78), Grenoble-Alpes-Métropole (38), Tours Métropole Val de Loire (37)

Fabriques Prospectives initiées en 2021

  • La France est la première destination touristique mondiale et occupe le troisième rang pour les recettes tirées du tourisme. Néanmoins, l’activité touristique reste concentrée à 80 % sur 20 % du territoire français. De plus, si la crise de la Covid-19 a fortement impacté les activités et les territoires touristiques, elle a également ouvert de nouvelles perspectives. Dans ce contexte, le tourisme responsable représente une réelle opportunité pour faire des territoires, peu mis en tourisme disposant d’aménités naturelles à ce jour peu valorisées, de nouvelles destinations touristiques responsables, alliant développement économique local et soutenabilité.

    ​Cette Fabrique Prospective est articulée aux programmes Ruralités et Montagne de l’ANCT. Elle est cofinancée par l’Office français de la biodiversité et la Direction générale des outremer, et se déroulera de mars 2022 à mars 2023.

    Association d'élus partenaire : Association Nationale des Elus des Territoires Touristiques (ANETT)

    Autres partenaires : ADN Tourisme, Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie, Atout France, Direction générale des entreprises, Direction générale des outre-mer, Office français de la biodiversité, Aix-Marseille Université

    Pour aller plus loin :

    -> Bulletin de veille : Le tourisme responsable, une opportunité à saisir pour les territoires

  • Articulée au programme Petites villes de demain, cette Fabrique Prospective vise à identifier comment les petites villes peuvent anticiper les phénomènes de gérontocroissance et le vieillissement de leur population résidente, et s’y adapter, afin d’être les territoires du « bien vieillir »  dans un monde en transition.

    Cette Fabrique Prospective fait l’hypothèse que les petites villes disposent d’atouts pour être des territoires « du bien vieillir », du fait de leur taille (proximité, lien social, etc.) et de leurs ressources (espaces de nature, etc.).

    Cette Fabrique Prospective est cofinancée par l’ANCT, la Banque des Territoires et la DGOM. Elle se déroulera de janvier 2022 à janvier 2023.

    Associations d’élus partenaires : Association des petites villes de France (APVF), Association des maires ruraux de France (AMRF), Intercommunalités de France (AdCF).

    Autres partenaires : Banque des Territoires, Direction générale des Outre-Mer (DGOM), Direction générale de la cohésion sociale (DGCS), Direction générale de l'Aménagement, du Logement et de la Nature (DGALN), Agence nationale de l’habitat (Anah), Réseau Francophone des Villes Amies des Aînés (RFVAA) et Jean-Philippe Viriot-Durandal (Université de Lorraine).

    Territoires : Jonzac (17), La-Côte-Saint-André (38) Lalbenque (46), Granville (50), Stenay (55), Joigny (89), Morne-à-l’Eau (971) et Sainte-Marie (972).

    Pour aller plus loin : 

    Bulletin de veille Focus « Vieillissement de la population et territoires »

  • Association d’élus partenaire : Villes de France

    Autres partenaires : Réseau Tempo territorial

    Territoires : Communauté d'agglomération de Blois « Agglopolys » (41), Communauté d'agglomération de Grand Châtellerault (86), Communauté d'agglomération du Grand Cahors (46), Colmar Agglomération (68)

    Objectif : Le temps est une composante essentielle de la qualité de la vie quotidienne, et c’est dans les villes moyennes que les habitants déclarent avoir le moins de pression temporelle. La numérisation accrue de la société, le sentiment de pénurie de temps et d’accélération des rythmes collectifs, la diffusion de rythmes professionnels atypiques (horaires flexibles, travail de nuit ou le week-end, etc.), la montée des inégalités temporelles, la prise de conscience du dérèglement des grands rythmes naturels ou encore la crise de la Covid-19 et ses effets sur l’espace-temps du quotidien, amènent certaines villes moyennes à interroger la manière dont les politiques publiques locales peuvent davantage intégrer la question temporelle. La prise en compte des différentes temporalités et rythmes urbains est à la fois un enjeu pour le renforcement des fonctions de centralité des villes moyennes et pour l’amélioration de leur résilience (aménagements saisonniers, réversibles, bâtiments évolutifs, etc.). Cette Fabrique Prospective accompagne quatre agglomérations moyennes engagées dans le programme Action cœur de ville dans l'identification de pistes d’action pour mieux prendre en compte les temporalités et les rythmes urbains. Elle se déroule de juin 2021 à juin 2022.

     

Fabriques Prospectives initiées en 2020

  • Associations d'élus partenaire : Assemblée des communautés de France et France urbaine

    Autres partenaires :  Agence Nationale de la Rénovation Urbaine, Comité National de Liaison des Régies de Quartier, Direction Générale des Outre-Mer, Ministère des Solidarités et de la Santé Terres en ville, et Coline Perrin chercheuse à l'INRAE.

    Territoires : Saint-Joseph - QPV Cayenne - Butor - les Quais (974), Grand-Angoulême - QPV Basseau-Grande Garenne (16), Plaine Commune - QPV Vieux Saint Ouen (93), Métropole d'Aix-Marseille - QPV La Calade Campagne Lévêque (13)

    Objectif : A l'heure où les Français se soucient de plus en plus de la qualité de leur alimentation et où les territoires amorcent leur transition écologique, un nombre croissant de collectivités se saisissent de cette question et font de l'alimentation durable un objectif de politique publique. Or, l'enjeu de justice alimentaire et d'accessibilité à une alimentation durable – entendue comme saine et équilibrée - se pose tout particulièrement dans les quartiers prioritaires politique de la ville car doublé par des inégalités économiques, sociales et sanitaires. Articulée au programme « Cadre de vie, logement, mobilités, tranquilité publique » de la DGD Politique de la ville de l’ANCT, cette Fabrique Prospective vise donc à accompagner les acteurs de 4 quartiers prioritaires dans l'identification de pistes d'action pour renforcer l'accessibilité physique, sociale et financière à une alimentation durable et de qualité pour tous. Elle est cofinancée par l'ANCT et la DGOM, et se déroule de juin 2021 à juin 2022.

  • Objectif : accompagner quatre communes rurales pour les aider à construire un projet de territoire fondé sur la nature comme richesse et levier d’attractivité et de résilience.

    Dans le contexte de crise sanitaire, de changement climatique et de dégradation des conditions environnementales, la nature – sa diversité, sa bonne santé et sa mise en valeur – apparaît plus que jamais comme déterminante pour le devenir des territoires. La nature joue un rôle particulièrement central dans la vie et l’activité productive des territoires ruraux. De fait, les ruralités disposent d’aménités environnementales spécifiques (biodiversité, paysages, sols perméables…) qui constituent autant de richesses à valoriser.

    Cette Fabrique Prospective a été portée  en articulation avec le programme Ruralités de l’ANCT et l’initiative Territoires engagés pour la nature (TEN) déployée par l’Office français de la biodiversité (OFB), le ministère de la Transition écologique et Régions de France.

    Elle s'est déroulée de février 2021 à mars 2022 

    Association d’élus partenaire : Association des maires de France
    Autres partenaires : Office français de la biodiversité, Direction générale des outremers, Direction générale de l'aménagement, du logement et de la nature.
    Territoires : communes de Awala-Yalimapo (973), Bard (42), Beurey-sur-Saulx (55) et Gornac (33)

    Ressource :

    [Comprendre] La nature comme atout pour l’attractivité et la résilience des territoires ruraux - Résultats de la fabrique prospective 07.2022

    Consulter

    Livret : S'appuyer sur la nature pour préparer l'avenir de sa commune

    Consulter

    Programme lié

    Agenda rural

    L'ANCT intervient auprès des territoires ruraux via la coordination de l'agenda rural, qui constitue la feuille de route du Gouvernement en faveur de la ruralité, et le déploiement des contrats de ruralité

    En savoir plus

  • Accompagner 8 intercommunalités couvertes par un Territoire d'industrie dans l'identification de pistes d'aménagement et de gestion de leurs sites clés en main afin qu'ils deviennent les sites industriels de demain. Il s'agit plus particulièrement de trouver des réponses aux enjeux de mutabilité et de réversibilité, d'évolution et conciliation des usages, de transition écologique ainsi que de gouvernance  et d'animation de ces sites.

    Cette Fabrique Prospective est cofinancée par la Caisse des dépôts. Elle se déroulera de février 2021 à mars 2022.

    Association d’élu partenaire : Assemblée des communautés de France (AdCF)
    Autres partenaires : Caisse des dépôts et consignations (CDC) et le Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement (CEREMA).
    Territoires : la communauté d'Agglomération Melun Val de Seine (77), la communauté de communes de Vie et Boulogne (85), la communauté d'agglomération du Niortais (79), Lannion-Trégor Communauté (22), la communauté d'agglomération du Gard Rhodanien (30), la communauté de communes du Pays du Coquelicot (80), la communauté d'agglomération Provence-Alpes (04) et la communauté de communes de Vierzon Sologne Berry (18).

    ACTUALITES

    L’ANCT aide les collectivités à penser la transition écologique15.10.2020

    Une « démarche structurante et dynamique » pour les sites industriels de demain 15.07.2021

     

    Ressource :

    Synthèse -  Sites industriels de demain : Retour sur de premiers enseignements  10.2022

    Programme lié

    Territoires d'industrie

    Une stratégie de reconquête industrielle par les territoires

    En savoir plus

Fabriques Prospectives initiées en 2019

Fabriques Prospectives initiées en 2018

  • Associations d’élus partenaires : France urbaine et l’Assemblée des communautés de France (AdCF)

    Territoires : Brest métropole (29), Nantes métropole (44),  métropole Rouen Normandie (76) et Toulouse métropole (31).

    Objectif : accompagner les métropoles, ainsi que leurs territoires environnants, dans la conception de leurs futures coopérations et dans la définition de leurs conditions de mise en œuvre.

    En effet, biens de consommation, énergie, revenus, informations, individus…, les territoires sont traversés par de nombreux flux qui rendent leurs limites poreuses. Afin de mieux tenir compte de cette réalité, nombre de collectivités territoriales ont mis en place des coopérations dépassant leurs périmètres institutionnels, suivant des formes et des finalités diverses.

    RESSOURCES

     

  • Partenaires : CNAV, CNSA, Ministère des solidarités et de la santé, ODAS, PUCA, réseau Villes amies des ainés

    Territoires : communes de Bagnolet (93), Nîmes (30), Premesques (59) et Saint-Georges-des-Côteaux (17).

    À l’horizon 2040, un Français sur trois aura plus de 60 ans. Ce processus de vieillissement de la population touche l’ensemble du pays, y compris des territoires souvent considérés comme jeunes tels que les quartiers de la politique de la ville ou les territoires périurbains. C’est pourquoi le CGET (devenu l’Agence nationale de la cohésion des territoires au 1er janvier 2020) a décidé d’accompagner deux communes périurbaines – Premesques et Saint-Georges-des-Côteaux – ainsi que deux communes ayant des quartiers prioritaires de la politique de la ville – Bagnolet et Nîmes.

    Objectif : anticiper et s’adapter à cette évolution démographique et sociale sans précédent. Cette Fabrique Prospective a suivi une méthode inclusive qui se traduit par une enquête de besoins auprès des personnes âgées des quatre territoires et par la participation de seniors à l’ensemble des temps de travail.

    RESSOURCE

     

  • Association d’élus partenaire : l’Assemblée des communautés de France (AdCF)

    Territoires : communauté d’agglomération Béthune-Bruay Artois Lys Romane (62), communauté d’agglomération du Cotentin (50), communauté urbaine du Grand Reims (51) et communauté d’agglomération du Pays basque (64).

    La refonte, en 2016, des schémas départementaux de coopération intercommunale a abouti à une nouvelle carte intercommunale. Celle-ci s’est traduite, notamment, par l’émergence d’environ 150 « communautés XXL », c’est-à-dire des communautés réunissant plus de 50 communes.

    Objectif : ce changement d’échelle pose des questions stratégiques majeures en termes de gouvernance et de projet commun. Cette Fabrique Prospective vise à accompagner les communautés de Béthune, du Cotentin, du Pays basque et de Reims dans ces transformations.

    En savoir plus : 

    Article AdCF : Très grandes communautés : un séminaire national accueilli par le Grand Reims dans le cadre d’une étude prospective CGET-AdCF